Vous avez toujours rêvé de partir à l’étranger, vivre ce rêve de l’inconnu , pour voyager ou pour travailler, mais vous ne savez pas trop par où commencer pour vraiment vous lancer ?  On vous explique toutes les démarches à suivre pour partir en PVT Corée du Sud. Et nous remercions d’avance Cynthia pour son témoignage. 

Partir seule, entre ami(e)s ou en couple? Le programme vacances travail (PVT), aussi appelé visa vacances travail (VVT),  est un visa de long séjour temporaire d’une durée maximale de 12 mois non renouvelable, destiné aux 18-30 ans (35 ans pour l’Argentine, le Canada et l’Australie). Ce programme permet à ceux qui en bénéficient de pouvoir voyager mais également de pouvoir travailler dans le pays partenaire.

Il est aujourd’hui possible de réaliser un PVT dans les 15 pays suivants : le Japon, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, le Canada,  la Corée du Sud, l’Argentine, Hong Kong, le Chili, la Colombie, Taïwan, l’Uruguay, le Mexique , le Brésil et le Pérou.

Envie de tenter l’expérience ?

Étape 1: Obtenir son PVT Corée du Sud 

Quels sont les critères d’éligibilité pour partir en PVT en Corée du Sud ?

Afin de prétendre à l’obtention de  votre visa vacances travail  pour partir en Corée du Sud, vous devez répondre à une liste de critères.

Les critères requis pour la Corée du Sud sont les suivants :

  • Ne pas avoir déjà bénéficié d’un PVT Corée du Sud.
  • Ne pas être accompagné d’enfants à charge.
  • Avoir entre 18 et 30 ans au moment du dépôt de votre demande de visa.
  • Disposer d’un passeport français en cours de validité.
  • Justifier de ressources financières suffisantes pour pouvoir subvenir à vos besoins au début de votre séjour. Le montant minimum requis pour la Corée du Sud est de 2 500€.
  • Disposer d’une assurance privée sur l’intégralité du séjour.

Quelles sont les démarches à suivre pour obtenir le PVT Corée du Sud?

Avant de prendre rendez-vous à l’Ambassade de la République de Corée du Sud en France, assurez-vous de réunir l’ensemble des éléments suivants:

  • Un passeport français valide sur l’intégralité de la période de PVT souhaitée.
  • Le formulaire de demande de PVT complété et signé.
  • Un justificatif de ressources financières de 2 500 € minimum  (ex: un relevé de comptes bancaire des 3 derniers mois).
  • Une preuve d’achat ou de réservation d’un aller-retour pour l’argentine ou une preuve d’achat d’un billet aller et une attestation dans laquelle vous  déclarez avoir suffisamment de ressources pour acheter un vol retour.
  • Une photo d’identité originale, au format passeport , couleur.
  • Une copie de l’extrait de casier judiciaire français (bulletin n°3), datant de moins de 3 mois.
  • Une lettre de motivation ou un programme de séjour.
  • Un certificat de scolarité ou une copie du dernier diplôme reçu.
  • Une copie de votre contrat d’assurance maladie.
  • Un certificat médical de moins de 3 mois attestant de votre bonne santé.

Une fois ces documents réunis, vous devrez vous rendre en personne à l’Ambassade.  Vous pourrez obtenir un  entretien sans rendez-vous entre 9h et 12h au service consulaire. L’intégralité du dossier sera examinée sur place et vous serez dans l’immédiat si votre demande est acceptée.  Une fois votre visa obtenu, vous avez un mois pour partir en Corée du Sud.

Crédit photos : Manon en Corée 

Étape 2 : Préparer son arrivée en Corée du Sud

Un PVT Corée du Sud pour travailler ou plutôt pour voyager ?

Comme son nom l’indique, le PVT vous permet à la fois de voyager et de travailler.  Si vous souhaitez combiner les deux, cela est possible! Contrairement aux idées reçues, trouver un emploi en Corée du Sud est accessible, même pour ceux qui ne maîtrisent pas la langue. Il est important, néanmoins, de savoir que le nombre d’heures travaillées est limité à 25 par semaine (bénévolat exclu). Aussi, en tant que titulaire d’un PVT vous n’aurez pas le droit d’enseigner une langue. Ceux qui désirent s’expatrier en Corée du Sud pour enseigner le français, ou tout autre langues, doivent demander le visa E-2.

Enfin, le monde du travail présente des codes très particuliers en Corée du Sud, nous vous conseillons donc de vous renseigner au préalable.

Il est obligatoire de s’assurer, mais quelle assurance choisir ?

Souscrire à une assurance est indispensable afin d’être éligible au PVT Corée du Sud. Cette assurance doit couvrir l’ensemble des risques liés à la maladie, l’hospitalisation, l’invalidité, la maternité et le rapatriement sur l’intégralité de la durée  du séjour. Or, la recherche de l’assurance idéale  peut s’avérer très complexe au vu du nombre d’offres.

@ayashinae, qu’en penses-tu?

J’ai pris Chapka et je l’ai utilisé pour des consultations médicales basiques. Le délai de remboursement était assez rapide et le contact par mail très rapide. – Cynthia , 2016

Chez Hey Les Copines, nous sommes parties avec Chapka Assurance et sommes devenues partenaires. Chapka Assurance propose notamment la “Cap Working Holiday”, une assurance PVT internationale.

 

Crédit photos : Manon en Corée 

Étape 3 : Vous hésitez encore à partir ?

Parce que vous ressentez ce désir intense de partir, mais il vous manque ce petit quelque chose avant de vous lancer dans les démarches pour partir en PVT Corée du Sud , nous avons demandé à notre PVTiste son  retour sur expérience.

 

Une expérience très forte

Partir à l’aventure à l’autre bout du monde peut être très effrayant mais je pense que c’est une expérience très forte. L’avantage des réseaux sociaux c’est que nous pouvons bien plus facilement qu’avant entrer en contact avec des personnes déjà sur place ou ayant le projet d’y aller plus ou moins à la même période que nous. Dans un pays comme la Corée, un minimum de connaissance de la langue est un gros plus. Bien sûr, beaucoup parlent anglais mais vous ferez face à plus de gentillesse si vous pouvez au moins saluer en coréen. – Cynthia, 2016

Ça y est ? Vous êtes prêtes à vous lancer ? Bon voyage !

Liens utiles pour préparer votre PVT Corée du Sud