Bienvenue dans les coulisses de LOUGAGE avec la fondatrice, Marine

 

Hello Marine !

 

On t’a rencontré en 2017, lorsque tu lançais la première version de ton service ! Où en es tu maintenant ? 

Hello la communauté ! Sincèrement merci de me donner la parole ici et toujours suivre mes péripéties entrepreneuriales. Effectivement depuis notre rencontre à Barcelone, ce sont 3 années à la vitesse d’une fusée qui se sont écoulées, des moments de down, de belles réussites mais surtout beaucoup d’apprentissage. Lougage a déjà plusieurs vies à son actif et c’est ce qui rend cette aventure si exceptionnelle et stimulante.

Pour la petite histoire, en 2017, Lougage est un service de location de vêtements pour les futurs voyageurs. Des particuliers qui veulent sortir du schéma de la possession en louant leur valise, tenue de ski, polaroid … tout ce dont on a besoin lorsqu’on part en vacances et qui ne nous sert pas le reste de l’année. Nous développons des partenariats avec une vingtaine de marques qui nous prêtent du stock pour nous lancer. Pendant 1 an et demi, nous sommes présents sur plus de 10 événements et récoltons près de 50 parutions presse. Nous constituons une communauté sur les réseaux sociaux, notamment grâce à un super jeu concours organisé avec Hey Les Copines.

Tu parles au passé de cette expérience mais Lougage existe toujours, non ? 

Oui bien sûr, mais plus sous sa forme originelle. En développant ce service, nous avons été confrontés à la frilosité des consommateurs sur ce nouveau mode de consommation. Nous avons donc pivoté en 2019.

L’année 2019 est marquée par la signature d’un contrat avec la compagnie aérienne nationale Air France. Lougage devient un service de prêt de vêtements pour les passagers étrangers qui ont un bagage retardé. Nous livrons en 40 minutes seulement, partout dans Paris, des boxes de secours qui contiennent tout ce dont les clients ont besoin (vêtements et nécessaires de toilettes) pour pallier la durée de retard de leur bagage (en moyenne 3 jours). Air France nous laisse carte blanche pour tester le service et former les équipes opérationnelles. Les résultats sont très positifs et nous gagnons la confiance de la Direction qui décide de pérenniser le service. Mon équipe gère tout de l’identification des clients éligibles à la gestion du retour de la boxe pour reconditionnement. Nous sommes devenues expertes en logistique, SAV et Relation Client ce qui nous vaut d’ailleurs de recevoir en octobre 2019 la Palme Jeune Pousse de l’Association française de la Relation Client.

Fin 2019, j’annonce officiellement que je ferme le service de location pour les particuliers afin de nous consacrer uniquement au développement du B2B.

Comment as tu vécu ce moment ? Ce ne doit pas être facile de dire adieu à son projet initial…

Au contraire ! J’étais soulagée de trouver une issue. Finalement, nous avons trouvé une façon intelligente de démocratiser un mode de consommation écoresponsable tout en assurant la pérennité de l’entreprise. En 6 mois, on a multiplié notre chiffre d’affaires par 10, embauché 2 personnes.  Rien n’est acquis mais je suis très satisfaite de cette évolution. J’ai muri et grandi avec Lougage et ai emmené ce projet plus loin que ce que je n’avais imaginé… et ce n’est pas fini 🙂 La vie d’entrepreneure est un éternel recommencement…

En 2020, on nous demande de partir à l’international sur Montréal et Barcelone. Les performances sur service explosent en février jusqu’à mars où la crise sanitaire nous touche de plein fouet. Avec la fermeture des frontières, tout doit s’arrêter. C’est un grand moment de remise en question car nous sommes en réelle dépendance économique vis à vis du Groupe Air France-KLM. Très clairement, ce sont les montagnes russes en deux semaines je passe du stade “J’arrête tout” à “Ok, c’est une pause” puis “Cette pause je vais en faire quelque chose d’encore plus grand”. En Mai 2020, on affiche donc clairement notre ambition de déployer notre service sur tous les secteurs d’activités qui ont besoin d’une prestation SAV haut-de-gamme et écoresponsable : électronique, électroménager, assurance, magasins spécialisés… On change de branding, le nouveau site est en ligne et nous sommes déjà en pour-parler avec des marques prometteuses.

Mais tu n’es jamais fatiguée ?

Houla, si bien sûr ! Mes amis me disent “mais tu es increvable !”. J’ai effectivement développé une forte capacité d’absorption de travail, beaucoup d’endurance et de prise de recul. Car entreprendre est un marathon au cours duquel il faut mettre son égo de côté pour avancer. Je prends de plus en plus de temps pour moi et me consacre à d’autres projets (comme Hey Les Copines). Cette nouvelle façon plus “slow” d’aborder le travail vient avec l’expérience. Aujourd’hui, nous préparons la reprise afin d’assurer à Lougage l’avenir qu’il mérite. Notre ambition : fournir un service de prêt d’appareil pendant la durée d’un dépannage afin d’éviter les achats de compensation qui ne font que créer de nouveaux déchets.

Finalement, quelle était ta plus grosse peur avant de te lancer ?

Celle de ne pas être prise au sérieux. Je me suis lancée à 23 ans, c’est ma première entreprise mais j’étais déjà très mature. J’ai capitalisé sur ma maturité. Aujourd’hui, j’ai 27 ans et grâce à ce que j’ai accompli je suis tout de suite prise au sérieux par mes interlocuteurs.

Si tu pouvais changer / recommencer quelque chose, ça serait quoi ? 

Avoir plus confiance en moi pour cesser d’être aussi exigeante envers moi. Mais ça vient avec le temps. L’entourage joue aussi un rôle primordial dans l’accomplissement personnel de l’entrepreneur au delà de son projet. La communauté de Hey Les Copines m’a beaucoup aidé sur ce point.

Tu es très active sur Linkedin, cela fait il partie de ta stratégie de prospection ?

Je cible effectivement les professionnels et plus particulièrement les grandes entreprises. Linkedin est un levier complémentaire à ma stratégie de prospection qui permet à mes interlocuteurs d’être rassurer (enfin j’espère) sur la personne qu’ils ont en fasse d’eux. Finalement, je tisse des relations humaines. Maintenant, je contacte les gens assez naturellement et demande régulièrement des mises en relation. C’est comme cela que ça a marché pour Air France. Ce n’est pas la partie que je préfère dans mon job mais je suis la meilleure à pouvoir vendre mon entreprise donc … je le fais !

Des conseils pour nos copines qui hésiteraient à se lancer ?

Soyez RESILIANTES !! Si dès le premier souci vous avez tendance à baisser les bras, ce n’est pas fait pour vous. Si vous ne voulez pas mettre de côté votre confort matériel et votre vie sociale, ce n’est pas fait pour vous. Entreprendre c’est comme une histoire d’amour, ça demande des preuves, de l’engagement et des sacrifices. Mais c’est tellement gratifiant parce qu’au fil des mois vous apprenez à vous connaitre et vous vous surprenez à devenir la meilleure version de vous-même.

Le mot de la fin, une surprise pour la communauté peut être?! 

Yes, je lance des coachings individuels gratuits jusqu’a la fin de l’été. Ce sera accessible directement sur mon blog : marinedeck.fr

Retrouvez Marine sur les réseaux:

   

www.marinedeck.fr
www.lougage-paris.com

Slide

partager cet article

Hey Les Copines

Caroline et Julia se rencontrent à Los Angeles en 2014, ensembles elles décident de créer cette belle communauté de femmes qui bougent ! C'est en 2020 qu'un nouveau vent souffle sur la communauté avec l'intégration d'une équipe de girlboss : Manon, Maëve, Marine, Alix, Sophie et Caro C. Bons plans, expériences, créations, voyages, entrepreneuriat, expatriations : les copines abordent tous les sujets qui leur tiennent à coeur.


À lire aussi


Un petit mot ?

Privacy Preference Center