choisir-maillots-de-bain-eco-responsable

Maillots de bain éco-responsables : tissus, labels, organisations

Le maillot de bain, c’est l’accessoire emblématique de l’été. On l’aime coloré, avec ou sans motifs, une pièce ou deux pièces, chic ou décalé…  Mais le maillot de bain, c’est aussi l’un des éléments de notre garde-robe les plus nocifs pour l’environnement. Heureusement, de plus en plus de marques prennent conscience des dégâts de l’industrie textile sur la biodiversité et s’engagent pour faire évoluer nos habitudes de consommation. Ces dernières années, on a vu fleurir une multitude de certifications dites éco-responsables et de produits confectionnés à partir de tissus écologiques. Toutefois,  vous vous êtes sûrement senties perdues face à ce dédale de labels et certifications. Pour vous aider à  faire le bon choix cet été, on vous propose un décryptage de la Communauté SEAQUAL ainsi que de ses actions, des labels ECONYL et OEKO-TEX  ainsi qu’une sélection de nos marques préférées de maillots de bain éco-responsables. 

Photos : Studio DSTN

Pour commencer, il faut savoir qu’il n’existe quasiment aucune matière biodégradable qui soit adaptée à la conception des maillots de bain. En effet, le confort du maillot de bain est lié à son imperméabilité et son élasticité. Or, les tissus synthétiques comme l’élasthane, le nylon ou le polyester, qui sont les fibres synthétiques les plus souvent utilisées dans l’industrie textile, sont très polluants à produire car ce sont des fibres chimiques dérivées du pétrole. Par ailleurs, ils sont difficiles et coûteux à recycler. Ce qu’on oublie souvent, c’est qu’ils sont dangereux pour l’environnement tout au long de leur cycle de vie. Ces tissus libèrent des micro-plastiques au contact de l’eau lorsque vous les lavez ou bien lorsque que vous vous baignez. Ces microparticules de plastique viennent ensuite contaminer les océans et sont ingérés par les mammifères marins et les poissons. 

La communauté Seaqual

L’initiative “seaqual” est née du rassemblement d’individus contre la pollution plastique dans les océans.  Son objectif  est de participer au nettoyage des océans par la récupération des déchets plastiques mais également de concevoir des produits éco-responsables à travers le recyclage de ces déchets en matières plus nobles. Pour le moment, l’intiative Seaqual est implantée en Europe, dans la Méditerranée et la côte Ouest Africaine. La communauté Seaqual est également composée d’experts scientifiques et de chercheurs qui étudient et optimisent le processus de transformation et de recyclage du plastique. 

Le Seaqual est donc plus concrètement du plastique recyclé produit à partir de déchets marins. Il s’agit aujourd’hui de la fibre textile eco-friendly la plus certifiée au monde. 

Comment le Seaqual est-il produit ?  

Dans un premier temps,  des récoltes de déchets sont initiées en mer et sur les plages par des pêcheurs, des organisations non gouvernementales ou encore des initiatives spontanées de nettoyage. Ensuite, ces déchets sont triés et sélectionnés afin de récupérer le plastique recyclable. Le plastique est lavé pour être débarrassé de ses contaminants comme l’huile, les poussière ou les résidus de matière organique. Enfin, il est broyé en paillettes. Ce sont ces paillettes qui seront fondues pour former un fil, fil qui sera tissé et qui permettra de confectionner des vêtements. 

C’est grâce à ce processus que pourra être créé le polyester recyclé, aussi appelé rPET. 

Le polyester recyclé , une alternative 100% éco-responsable? 

Le polyester recyclé est certes beaucoup plus éco-responsable que le polyester traditionnel. Effectivement, ce dernier correspond à 70% des fibres textiles synthétiques produites. On estime, par ailleurs, qu’il faut 1,5kg de pétrole pour obtenir 1kg de polyester. Chaque année, ce sont environ 42 millions de tonnes de fibres polyester qui sont produites. Il s’agit notamment du textile le plus utilisé dans les maillots de bain et les vêtements de sport, grâce à ses propriétés extensibles.

Même s’il est préférable de privilégier l’utilisation du polyester recyclé, cette nouvelle fibre éco-responsable présente toutefois des limites dans son processus de fabrication. En effet, le plastique recyclé ne présente pas les même caractéristiques que le plastique neuf. Par exemple, il n’est pas d’un blanc parfait, il se peut donc que le plastique recyclé soit blanchi à base de chlore avant d’être utilisé. Par ailleurs, il sera, la plupart du temps, mélangé à du plastique neuf. Ainsi, l’utilisation du plastique recyclé dans l’industrie textile est un premier pas vers un mode de production plus écologique. Néanmoins, il faut rester lucide quant au fait que le plastique n’est pas un matériau recyclable à l’infini (pour des raisons technologiques et sanitaires). 

Les marques qui ont adopté le SEAQUAL

Le SEAQUAL est aujourd’hui plus utilisé dans les modèles pour hommes que dans les maillots de bain éco-responsables féminin. Chez Hey Les Copines, nous avons eu un coup de coeur pour le modèle Torence de la collection Icône Lingerie. Cette marque de lingerie féminine française créée en 2017 souhaite mettre à l’honneur le savoir-faire français pour ses maillots rétro-modernes et se donne le pari de réaliser 100% de ses maillots de bain en fibres recyclées d’ici 2021. Rendez-vous sur leur journal pour en savoir plus. 

Retrouvez toutes les marques qui participent à l’initiative SEAQUAL

Maillot  Torence par Icone Lingerie – Photos : Icone Lingerie & @studiodstn

Econyl et le nylon régénéré 

Le nylon est utilisé dans l’industrie textile pour son élasticité et son imperméabilité. Vous observerez que vos collants, vos chaussettes, vos maillots de bain ou vos vêtements de sports en sont composés. 

Cette matière est très problématique d’un point de vue environnemental. Elle nécessite un processus de fabrication très polluant et elle est principalement utilisée pour des vêtements à courte durée de vie (un collant a une durée de vie comprise entre 3 et 5 jours). 

Comment le nylon régénéré est-il produit ? 

C’est l’entreprise italienne Aquafil, fabricant de polymères dont le nylon, qui a eu l’idée en 2011 de produire du nylon régénéré.  Le nylon régénéré peut être produit à base de déchets dits “post-consommation” comme les déchets plastiques ou les filets de pêches , mais aussi à base de déchets issus de processus de fabrication dits “pré-consommation” comme les chutes de tissu. 

Dans un premier temps, des déchets industriels, des produits en fin de vie à base de nylon (tapis, moquettes, filets de pêches, etc.) et des vêtements faits à base d’Econyl sont récoltés. Ces produits sont ensuite dépolymérisés (transformés en un produit de masse moléculaire plus faible) puis à nouveau polymérisés et le fil est ensuite produit.  Ainsi, l’impact environnemental du processus de fabrication du nylon est réduit de 80% puisqu’il n’y a pas eu d’extraction de pétrole ni de transformation du pétrole. Cliquez ici pour en savoir plus

Maillot de Bain deux pièces à partir de filets de pêches recyclés par Hopaal – Photos : Hopaal

Econyl, une avancée révolutionnaire pour nos maillots de bain éco-responsables ? 

Le nylon régénéré présente deux atouts majeurs. Dans un premier temps, contrairement au polyester recyclé, le nylon régénéré présente les mêmes caractéristiques que le nylon traditionnel. Il peut donc être utilisé sans être mélangé à du nylon non régénéré.  De plus, le nylon régénéré est recyclable à l’infini.  Il s’agirait donc d’une alternative viable à long terme. 

Les enjeux actuels pour Aquafil et la production du fil Econyl sont donc de créer un réseau de récupération des déchets plus important et complètement responsable. Aquafil est notamment partenaire de l’initiative Healthy Seas qui organise des opérations de récolte de déchets marins dans la mer du Nord, la mer Adriatique et la mer Méditerranée.  

Bien que le fil Econyl soit le nylon régénéré le plus connu, il existe d’autres nylons certifiés tels que le nylon Q-Nova (fibre recyclée à 50%) ou le nylon NILIT Ecocare (fibre recyclée à 80%). 

Les marques qui ont adopté le fil ECONYL pour des maillots de bain éco-responsables 

De nombreuses marques françaises utilisent aujourd’hui le fil ECONYL pour produire leurs maillots de bain éco-responsables, c’est le cas de la marque française de prêt-à-porter HOPAAL, qui s’engage dans divers projets pour l’environnement tels que le recyclage des filets de pêche, la fabrication de vêtements en lin ou en chanvre et bien d’autres encore. 

Chez Hey Les Copines, on a aussi eu coup de coeur pour la toute nouvelle marque Maline Bodywear née pendant le confinement et à l’ADN 100% français. Nous avons donc échangé avec les fondatrices pour tester les maillots de bain le temps de quelques jours sur la Costa Brava. 

Notre avis sur Maline Bodywear :
Nous avons beaucoup aimé le tissu des maillots qui est très agréable à porter. Gros crush sur la coupe du top qui met en avant toutes les poitrines. Quant au bas taille haute, on a apprécié le look et la silhouette de face, la culotte est très couvrante. On a aimé également l’effort de Maline pour respecter l’environnement jusque dans les étiquettes ! Elles se plantent… et vous obtiendrez une jolie plante aromatique !

Maillot Orakawa Bay  par Maline Bodywear – Photos : Hey Les Copines

Le label Oeko-Tex

Le label Oeko-Tex est né du rassemblement de 18 laboratoires indépendants de recherche et d’essais au Japon et en Europe. Ces instituts sont chargés de tester et de contrôler les étapes de transformation d’un tissu. 

Il existe 6 certifications différentes qui peuvent être délivrées par Oeko-Te. Si un produit est dit certifié par Oeko-Tex, il faut connaître le label exact qui lui a été attribué afin de comprendre ce que la certification signifie. 

Les différentes certifications  OEKO TEX

Par exemple, un tissu certifié OEKO TEX Standard 100 signifie que ce tissu ne contient pas de produits chimiques nocifs pour la santé ou pour l’environnement (contrôle des matières premières, des fils et des teintures). En revanche, la certification OEKO TEX ECO Passeport signifie que les colorants, les produits chimiques et les accessoires utilisés au sein de l’entreprise ne sont pas nocifs pour la santé ou pour l’environnement.  Cliquez ici pour retrouver l’intégralité des certifications OEKO TEX. 

La certification la plus “éco-responsable” que peut délivrer OEKO Tex est la certification MADE IN GREEN by OEKO TEX.  Ce label garantit que le produit certifié a suivi un processus de vérification à chaque étape de sa production, c’est à dire qu’il fait intervenir des processus durables pour l’environnement tout au long de sa production et qu’il a été réalisé dans des conditions de travail socialement responsables. Aussi, cela garantit que le produit ne contient aucune substance nocive pour l’environnement ou pour la santé. 

Grâce au numéro du label de votre produit, vous pouvez vérifier sa validité et obtenir plus d’informations sur sa production à partir de la base de recherche OEKO TEX

Les marques certifiées OEKO TEX pour leurs maillots de bain éco-responsables

Dès lors qu’une certification OEKO TEX est attribuée, elle est valable pour un an uniquement et des contrôles doivent être reconduits chaque année pour les marques qui souhaitent la conserver. Aujourd’hui, plus de 10 000 fabricants, détaillants et marques travaillent avec OEKO TEX. C’est le cas de Nénés Paris , la lingerie en fibres 100% recyclées. Chez Hey Les Copines, on a aussi aimé l’élégance des maillots de la marque  Posidonie certifiée  STANDARD 100 by OEKO TEX. 

Maillot 3.0 par Posidonie  – Photos : Hey Les Copines

Notre avis sur le maillot Posidonie :
Nous avons testé le top et le bas 3.0 en blanc. La qualité est au rendez-vous ! Ce sont des maillots résistants qu’on utiliserait pour des activés sportives sans hésiter. Si vous faites un plus grand bonnet, vous pouvez foncer : excellent maintien de la poitrine ! Le petit plus selon nous, c’est la possibilité d’attaches multiples dans le dos pour « changer » de look à volonté.

Le maillot de bain menstruel éco-responsable

Enfin, nous ne pouvions pas terminer cet article sans parler de la marque Fempo que nous avons découvert cet été. Répondant également à la certification OEKO-TEX STANDARD 100, leur maillot de bain est fabriqué au Portugal avec des tissus italiens certifiés Global Recycled Standard.

Nous étions particulièrement intéressées par les règles zéro déchet, surtout en période estivale. Et oui, combien d’entre nous ont déjà galéré à la plage ou à la piscine avec leurs règles ? C’est pendant son tour de Corse en tente que Julia a testé le maillot de bain menstruel Fempo : osé! Au moins elle allait au crash test direct!

Notre avis sur le maillot de bain de règles FEMPO:
“Complètement séduite par la coupe ! La culotte est large et échancrée à la fois et le top est parfait pour toutes les poitrines. C’était clairement un vrai plaisir de porter ce maillot et pas seulement pendant mes règles. Je l’ai porté en prévention de l’arrivée de mes règles : il faut avouer qu’on passe une meilleure journée ! Egalement pendant les jours les plus abondants, en complément d’une protection interne (cup ou tampon). J’ai trouvé l’entretien plutôt facile et sans odeur : il suffit de le rincer à l’eau claire.” Julia

Désormais, vous en savez peut-être plus quant aux différentes options de maillots de bain éco-responsables qui s’offrent à vous pour resplendir sur la plage cet été. Néanmoins, parce qu’il serait ridicule de vous débarrasser de vos anciens maillots de bain polluants, vous pouvez utiliser un sac de lavage GUPPYFRIEND qui permettra de capturer une grande partie des microparticules de plastique lors du passage en machine. 

Ça y est, vous avez fait votre choix ? Belle fin d’été! 

Retrouvez plus d’articles sur notre page COMMUNAUTÉ.


Partir en PVT : Destination Chili

Vous avez toujours rêvé de partir à l’étranger, vivre ce rêve de l’inconnu , pour voyager ou pour travailler, mais vous ne savez pas trop par où commencer pour vraiment vous lancer ?  On vous explique toutes les démarches à suivre pour partir en PVT  Chili. Et nous remercions d’avance Justine pour son témoignage. 

Partir seule, entre ami(e)s ou en couple? Le programme vacances travail (PVT), aussi appelé visa vacances travail (VVT),  est un visa de long séjour temporaire d’une durée maximale de 12 mois non renouvelable, destiné aux 18-30 ans (35 ans pour l’Argentine, le Canada et l’Australie). Ce programme permet à ceux qui en bénéficient de pouvoir voyager mais également de pouvoir travailler dans le pays partenaire.

Il est aujourd’hui possible de réaliser un PVT dans les 15 pays suivants : le Japon, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, le Canada,  la Corée du Sud, l’Argentine, Hong Kong, le Chili, la Colombie, Taïwan, l’Uruguay, le Mexique , le Brésil et le Pérou.

Envie de tenter l’expérience ?

Étape 1: Obtenir son PVT Chili

Quels sont les critères d’éligibilité pour partir en PVT au Chili ?

Afin de prétendre à l’obtention de  votre visa vacances travail  pour partir au Chili, vous devez répondre à une liste de critères.

Les critères requis pour le Chili sont les suivants :

  • Ne pas avoir déjà bénéficié d’un PVT Chili.
  • Ne pas être accompagné d’enfants à charge.
  • Avoir entre 18 et 30 ans au moment du dépôt de votre demande de visa.
  • Disposer d’un passeport français en cours de validité.
  • Justifier de ressources financières suffisantes pour pouvoir subvenir à vos besoins au début de votre séjour. Le montant minimum requis pour le Chili  est de 2 500  €.
  • Disposer d’une assurance privée sur l’intégralité du séjour.

Quelles sont les démarches à suivre pour obtenir le PVT Chili? 

Avant d’entamer la procédure de demande de PVT , assurez-vous de disposer des documents suivants :

  • Une copie des pages d’identification de votre passeport.
  • Un formulaire de demande rempli.
  • Une lettre de motivation.
  • Une copie de votre assurance PVT.
  • Une copie de l’extrait de casier judiciaire français (bulletin n°3), datant de moins de 3 mois.
  • Un justificatif de ressources financières de 2 500 € minimum si vous avez  une preuve d’achat d’un billet avion aller-retour, sinon de 3 500 € minimum (relevé de compte bancaire).
  • Un certificat médical , attestant de votre bonne santé.
  • Une preuve de filiation (livret de famille ou extrait d’acte de naissance avec filiation).
  • Une preuve d’achat ou de réservation d’un billet d’avion aller-retour.

Après avoir effectué les démarches en ligne, il est possible que les autorités chiliennes vous demandent de soumettre votre demande par courrier en envoyant les documents ci-dessus.  Les autorités chiliennes vous donneront une réponse dans les 6 semaines à suivre. Une fois votre demande acceptée, vous aurez 60 jours pour vous rendre au Consulat du Chili à Paris pour récupérer votre visa et régler les frais de participation (environ 115 €).

Étape 2 : Préparer son arrivée au Chili

Un PVT Chili pour travailler ou plutôt pour voyager ?

Comme son nom l’indique, le PVT vous permet à la fois de voyager et de travailler.

Justine , qu’en penses-tu ?

Au Chili je n’ai eu aucun souci pour trouver du travail, au contraire ! J’avais trouvé via les réseaux sociaux avant même d’arriver sur place ! Après je cherchais un petit job saisonnier en restauration, ce n’est pas très compliqué à trouver généralement. Le PVT Chili est vraiment fait pour travailler selon moi, si l’on souhaite juste visiter et voyager je ne pense pas que ce soit nécessaire, on a 3 mois d’autorisation sur le territoire chilien en tant que touriste français, et si on veut rester plus longtemps l’Argentine est juste à coté il suffit d’y aller faire un tour pour refaire tamponner son passeport. Le visa chilien coûte un peu cher, certes il donne des avantages financiers dans les parcs nationaux mais in fine si c’est simplement pour voyager je ne pense pas que cela soit très rentable ni utile. – Justine, 2018 

Il est obligatoire de s’assurer, mais quelle assurance choisir pour son PVT Chili ?

Souscrire à une assurance est indispensable afin d’être éligible au PVT Chili . Cette assurance doit couvrir l’ensemble des risques liés à la maladie, l’hospitalisation, l’invalidité, la maternité et le rapatriement sur l’intégralité de la durée  du séjour. Or, la recherche de l’assurance idéale  peut s’avérer très complexe au vu du nombre d’offres.

Justine , qu’en penses-tu ?

J’avais choisi Chapka assurance avec un contrat spécial PVTiste et je la recommande ! J’ai été remboursée en quelques semaines seulement et les démarches ont été plutôt simples. C’est aussi très rassurant de savoir que l’on est couvert lors d’une telle aventure !– Justine, 2018 

Chez Hey Les Copines, nous sommes aussi parties avec Chapka Assurance et sommes devenues partenaires. Chapka Assurance propose notamment la “Cap Working Holiday”, une assurance PVT internationale.

Étape 3 : Vous hésitez encore à partir en PVT Chili?

Parce que vous ressentez ce désir intense de partir, mais il vous manque ce petit quelque chose avant de vous lancer dans les démarches pour partir en PVT Chili, nous avons demandé à notre PVTiste son retour sur expérience.

Prendre conscience de la chance que l’on a

Au cours de mon PVT et de tout mon voyage, j’ai pris conscience de pas mal de choses qui ont changé ma vie et ma façon de voir les choses. Travailler au Chili et côtoyer des chiliens dans le milieu professionnel m’a notamment permis de me rendre compte de la chance que l’on a en France, de notre accessibilité à l’éducation de grande qualité, aux aides diverses et variées mais aussi pour le niveau de vie que l’on a. Au Chili, la vie est très chère par rapport au salaire minimum qui est très bas, les étudiants et jeunes travailleurs chiliens rencontrent beaucoup de problèmes pour accéder à un niveau de vie acceptable car leurs écoles coûtent excessivement chères sans pour autant être de très bonne qualité, ils doivent bien souvent faire de gros emprunts avant même d’entrer dans la vie active, ce qui complique beaucoup les choses pour eux ensuite. En France nous sommes privilégiés, nous avons une chance incroyable, et je pense qu’il est important d’en prendre conscience et de ne pas toujours voir le verre à moitié vide ! – Justine, 2018

Ça y est ? Vous êtes prêtes à vous lancer ? Bon voyage !

Liens utiles pour préparer votre PVT Chili 

Retrouvez toutes les informations nécessaires pour préparer votre voyage sur les sites suivants.

Partir en PVT : Destination Nouvelle-Zélande

Vous avez toujours rêvé de partir à l’étranger, vivre ce rêve de l’inconnu , pour voyager ou pour travailler, mais vous ne savez pas trop par où commencer pour vraiment vous lancer ?  On vous explique toutes les démarches à suivre pour partir en PVT Nouvelle-Zélande.  Et nous remercions d’avance Lucie, Alizée et Romain, Justine et Leah pour leurs témoignages. 

Partir seule, entre ami(e)s ou en couple? Le programme vacances travail (PVT), aussi appelé visa vacances travail (VVT),  est un visa de long séjour temporaire d’une durée maximale de 12 mois non renouvelable, destiné aux 18-30 ans (35 ans pour l’Argentine, le Canada et l’Australie). Ce programme permet à ceux qui en bénéficient de pouvoir voyager mais également de pouvoir travailler dans le pays partenaire. 

Il est aujourd’hui possible de réaliser un PVT dans les 15 pays suivants : le Japon, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, le Canada,  la Corée du Sud, l’Argentine, Hong Kong, le Chili, la Colombie, Taïwan, l’Uruguay, le Mexique , le Brésil et le Pérou. 

Envie de tenter l’expérience ?

 

Étape 1: Obtenir son PVT Nouvelle-Zélande

Quels sont les critères d’éligibilité pour partir en PVT en Nouvelle-Zélande ?

Afin de prétendre à l’obtention de  votre visa vacances travail  pour partir en Nouvelle Zélande, vous devez répondre à une liste de critères.

Les critères requis pour la Nouvelle-Zélande sont les suivants :

  • Ne pas avoir déjà bénéficié d’un PVT Nouvelle-Zélande.
  • Ne pas être accompagné d’enfants à charge.
  • Avoir entre 18 et 30 ans au moment du dépôt de votre demande de visa.
  • Disposer d’un passeport français en cours de validité.
  • Justifier de ressources financières suffisantes pour pouvoir subvenir à vos besoins au début de votre séjour. Le montant minimum requis pour la Nouvelle – Zélande  est de 2 500  €.
  • Disposer d’une assurance privée sur l’intégralité du séjour.

Quelles sont les démarches à suivre pour obtenir le PVT Nouvelle-Zélande?

Pour faire votre demande de visa, vous n’aurez pas besoin de vous rendre à l’Ambassade, et pourrez réaliser l’intégralité de la procédure en ligne. Cependant, avant de commencer votre demande, assurer vous de disposer des documents suivants :

  • Un passeport valide pour une durée d’au moins 15 mois à compter de la date à la quelle vous souhaitez arriver en Nouvelle-Zélande.
  • Une seconde pièce d’identité. Vous trouverez ici la liste des pièces justificatives d’identité.
  • Une carte bancaire afin de procéder au paiement en ligne des frais de visa (Master Card ou Visa).  Depuis le 1er juillet 2019, les frais du visa s’élèvent à hauteur de 280$NZ (soit environ 160€).

Ces documents en main, il vous suffit de créer votre compte sur le site officiel de l’immigration néo-zélandaise.  Il vous suffira ensuite de remplir un formulaire puis de procéder au règlement des frais.

Vous recevrez  votre visa dans les jours suivants par un e-mail envoyé par l’immigration néo-zélandaise. Il vous faudra l’imprimer en vous connectant sur votre compte sur le site de l’immigration. Ce visa vous sera demandé à votre arrivée sur le territoire néo-zélandais et vous servira à prouver  que vous êtes légalement autorisé  à travailler auprès de votre employeur.

Il est possible qu’il vous soit demandé de réaliser une visite médicale, dans le cas où vous avez répondu positivement à l’une des questions de la rubrique “Health”. La Nouvelle-Zélande requiert notamment cette visite pour les individus ayant vécu plus de trois mois, au cours des cinq dernières années,  dans un pays considéré à fort risque de tuberculose. Vous trouverez ici toutes les informations relatives aux visites médicales.

Étape 2 : Préparer son arrivée en Nouvelle-Zélande

Un PVT Nouvelle-Zélande pour travailler ou plutôt pour voyager ?

Comme son nom l’indique, le PVT vous permet à la fois de voyager et de travailler.  Si vous souhaitez combiner les deux, cela est possible! En effet, il est assez facile de trouver un travail en Nouvelle-Zélande en tant que PVTiste, à condition de savoir parler un minimum anglais.  Depuis le 1er avril 2020, le salaire minimum est de 18,90 $NZ (soit environ 10,81€).

Lucie, qu’en penses-tu ?

C’est clairement un pays pour faire les deux! Il faut juste être prête à travailler hors de son secteur d’activité et être payée au salaire minimum. En 24h à chaque fois j’avais du travail (dans une usine de miel et puis dans une usine de tri de moules vertes …). – Lucie, 2019 

@kilometerslovers, qu’en pensez-vous?

Nous avions travaillé avant notre voyage et économisé un maximum pour pouvoir une fois sur place passer notre année à vadrouiller. Sur nos 11 mois en NZ, nous avons exploré/campé mais aussi séjourné chez l’habitant via HelpX. Le HelpX est un échange de bons procédés entre les voyageurs et les locaux : le gite et le couvert contre quelques services du type  jardinage, ménage, cuisine, réalisation de projets plus ou moins loufoques, etc. Mais le HelpX c’est surtout l’occasion de rencontrer des locaux, en apprendre plus sur leur pays, leurs coutumes et traditions, tout en réduisant les dépenses liées au voyage. – Alizée et Romain, 2017 

@leahlvy, qu’en penses-tu?

Les deux. J’ai préféré allier travail et voyage pour vraiment être tranquille au niveau financier. Je voulais vraiment VIVRE en Nouvelle Zélande, ce qui signifiait trouver un travail, une colocation et se faire des amis ! Côtoyer des anglophones toute la journée m’a beaucoup aidé à parler couramment anglais. – Leah, 2017

 

Il est obligatoire de s’assurer, mais quelle assurance choisir pour son PVT Nouvelle-Zélande ?

 

Souscrire à une assurance est indispensable afin d’être éligible au PVT Nouvelle-Zélande. Cette assurance doit couvrir l’ensemble des risques liés à la maladie, l’hospitalisation, l’invalidité, la maternité et le rapatriement sur l’intégralité de la durée  du séjour. Or, la recherche de l’assurance idéale  peut s’avérer très complexe au vu du nombre d’offres. 

@kilometerslovers, qu’en pensez-vous?

Nous sommes des Chapka-istes convaincus.
Avant notre départ en NZ, nous avons passé de nombreuses heures à comparer les différentes assurances PVT disponibles. Nous avons retenu Chapka pour leurs garanties, leurs tarifs et leur réputation. Et nous n’avons pas été déçus!
Nous avons utilisé notre assurance à plusieurs reprises pour des rages de dents, des infections et autres petits pépins… et systématiquement l’équipe Chapka nous a prouvé son efficacité et professionnalisme.- Alizée et Romain , 2017

Chez Hey Les Copines, nous sommes aussi parties avec Chapka Assurance et sommes devenues partenaires. Chapka Assurance propose notamment la “Cap Working Holiday”, une assurance PVT internationale.  

Étape 3 : Vous hésitez encore à partir en PVT Nouvelle-Zélande?

 

Parce que vous ressentez ce désir intense de partir, mais il vous manque ce petit quelque chose avant de vous lancer dans les démarches pour partir en PVT Nouvelle-Zélande, nous avons demandé à nos PVTistes leur retour sur expérience.

 

Des rencontres formidables

C’était l’une des plus belles années de ma vie. J’ai rencontré des personnes formidables, je me suis fait des réels amis venant des quatre coins du monde. Je suis de nouveau sortie de ma zone de confort, et ça fait du bien ! J’ai vécu des situations déroutantes, j’ai eu des coups de blues et l’envie folle de serrer mes proches, mais je n’ai pas baissé les bras et j’ai persévéré. 

C’est en voyage que tu es parfois livrée à toi-même et que tu te rends compte de quoi tu es réellement capable. Tu apprends à te débrouiller seule et à réaliser ce que tu croyais insurmontable ! 

Chaque jour est une nouvelle aventure quand on voyage, on ne sait pas de quoi demain sera fait et c’est ça qui la rend formidable et unique !- Leah, 2017

Des paysages époustouflants

Si nous devions résumer notre PVT Nouvelle Zélande en quelques mots, nous dirions : paysages époustouflants, des locaux au grand cœur et un couple solide.
En 11 mois nous avons : Parcouru près de 19 000km dans les deux îles; 
Visité 12 parcs nationaux et fait plus d’une cinquantaine de randonnées plus belles les unes que les autres;
Dit « whaouuu » au moins deux/trois fois par jour;
Nouer des liens très forts avec nos hôtes HelpX avec qui nous sommes toujours en contact;
Perfectionner notre anglais;
Consolider notre couple (7/7 24/24 ensemble ça passe ou ça casse);
Créer des souvenirs magnifiques.

La Nouvelle Zélande a tenu ses promesses en termes de paysages incroyables. Elle a aussi honoré sa réputation de pays aux locaux chaleureux. En revanche, elle ne nous a pas gâté niveau météo. Nous avons eu beaucoup de pluie, tellement que nous avons gardé la tente au chaud, transformé notre voiture en maison roulante et nous sommes mis au HelpX pour rester au sec. Nous avons dû modifier nos plans, mais la flexibilité est le maitre mot du voyageur, non ?!- Alizée et Romain , 2017

Une aventure personnelle incroyable

Mon aventure Neo Zélande a été une des plus riches que j’ai vécu !  J’ai appris tellement sur moi ! Je suis partie sans trop savoir ce que j’allais faire “après” et je suis rentrée  avec un projet professionnel en tête. J’ai appris à me connaître, à savoir ce que je voulais mais aussi ce que je ne voulais pas.  Aventure personnelle incroyable ! – Justine, 2014 

Ça y est ? Vous êtes prêtes à vous lancer ? Bon voyage !

Liens utiles pour préparer votre PVT Nouvelle-Zélande

 

Retrouvez toutes les informations nécessaires pour préparer votre voyage sur les sites suivants.

Partir en PVT : Destination Canada

Vous avez toujours rêvé de partir à l’étranger, vivre ce rêve de l’inconnu , pour voyager ou pour travailler, mais vous ne savez pas trop par où commencer pour vraiment vous lancer ?  On vous explique toutes les démarches à suivre pour partir en PVT  Canada. Et nous remercions d’avance Astrid et Océane pour leurs témoignages. 

Partir seule, entre ami(e)s ou en couple? Le programme vacances travail (PVT), aussi appelé visa vacances travail (VVT),  est un visa de long séjour temporaire d’une durée maximale de 12 mois non renouvelable, destiné aux 18-30 ans (35 ans pour l’Argentine, le Canada et l’Australie). Ce programme permet à ceux qui en bénéficient de pouvoir voyager mais également de pouvoir travailler dans le pays partenaire.

Il est aujourd’hui possible de réaliser un PVT dans les 15 pays suivants : le Japon, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, le Canada,  la Corée du Sud, l’Argentine, Hong Kong, le Chili, la Colombie, Taïwan, l’Uruguay, le Mexique , le Brésil et le Pérou.

Envie de tenter l’expérience ?

Étape 1: Obtenir son PVT Canada

Quels sont les critères d’éligibilité pour partir en PVT au Canada?

Avant de commencer les procédures pour obtenir son PVT Canada, il est important de savoir que le PVT Canada est un des seuls PVT qui atteint ses quotas chaque année. Le PVT Canada est donc beaucoup plus difficile à obtenir que le PVT pour d’autres pays. Il y a donc plusieurs sessions de candidatures (environ 3) chaque année.

Afin de prétendre à l’obtention de  votre visa vacances travail  pour partir au Canada, vous devez répondre à une liste de critères.

Les critères requis pour le Canada sont les suivants :

  • Ne pas avoir déjà bénéficié d’un PVT Canada.
  • Ne pas être accompagné d’enfants à charge.
  • Avoir entre 18 et 35 ans au moment du dépôt de votre demande de visa.
  • Disposer d’un passeport français en cours de validité.
  • Justifier de ressources financières suffisantes pour pouvoir subvenir à vos besoins au début de votre séjour. Le montant minimum requis pour le Canada  est de 2 100  €.
  • Disposer d’une assurance privée sur l’intégralité du séjour.

Quelles sont les démarches à suivre pour obtenir le PVT Canada? 

Vous devez, dans un premier temps, vous créer un compte sur le site de l’immigration canadienne. Ensuite, vous devez déposer votre demande de candidature pour la catégorie EIC (Expérience Internationale au Canada) que vous avez choisi, donc le PVT. Après avoir déposé votre demande, vous recevrez un mail des autorités canadiennes avec une invitation  à présenter une demande (IPD) si vous êtes tirée au sort. En revanche, si vous n’êtes pas tirés au sort, vous ne recevrez pas d’IPD et vous devrez à nouveau postuler à la prochaine session pour renouveler votre demande de PVT.

Si vous faîtes partie des chanceuses qui ont reçu une invitation à présenter une demande :

  • Dans les dix jours qui suivent vous devrez démarrer votre demande de permis de travail. 
  • Une fois cette seconde procédure entamée, vous avez vingt  jours pour : remplir l’ensemble des formulaires, payer les frais de participation et déposer les documents requis.

Dans les jours qui suivent, vous recevrez de nouvelles instructions qui vous indiqueront les démarches à faire pour aller fournir vos données biométriques. Dès lors, vous aurez 30 jours pour réaliser cette dernière étape dans un Centre de Réception des Demandes de Visas (CRDV).

Avant de démarrer votre demande de permis de travail, assurez-vous de réunir l’ensemble des éléments suivants:

Dans un second temps et selon votre situation, il pourra également vous être demandé :

  • Une copie de votre pièce nationale d’identité.
  • Un certificat médical par un médecin agréé par le gouvernement canadien.
  • Différents certificats de police.

Étape 2 : Préparer son arrivée au Canada

Un PVT Canada pour travailler ou plutôt pour voyager ?

Comme son nom l’indique, le PVT vous permet à la fois de voyager et de travailler.  La plupart du temps, les PVTistes qui partent au Canada, y vont pour trouver un emploi.

 

Il est obligatoire de s’assurer, mais quelle assurance choisir pour son PVT Canada ?

Souscrire à une assurance est indispensable afin d’être éligible au PVT Canada. Cette assurance doit couvrir l’ensemble des risques liés à la maladie, l’hospitalisation, l’invalidité, la maternité et le rapatriement sur l’intégralité de la durée  du séjour. Or, la recherche de l’assurance idéale  peut s’avérer très complexe au vu du nombre d’offres.

@fringinto , qu’en penses-tu?

J’avais pris l’assurance  Globe Partner. Je l’ai utilisée une seule fois  pour aller chez le médecin parce que je n’avais pas encore ma carte de santé canadienne mais sinon je n’en ai jamais eu besoin puisque j’ai l’équivalent de la carte vitale ici et ça prend en charge mon médecin , puis avec mon job j’ai une mutuelle qui couvre pas mal de choses aussi. – Astrid, 2015 

Chez Hey Les Copines, nous sommes parties avec Chapka Assurance et sommes devenues partenaires. Chapka Assurance propose notamment la “Cap Working Holiday”, une assurance PVT internationale.

Étape 3 : Vous hésitez encore à partir ?

Parce que vous ressentez ce désir intense de partir, mais il vous manque ce petit quelque chose avant de vous lancer dans les démarches pour partir en PVT  Canada , nous avons demandé à nos PVTistes leur  retour sur expérience.

 

@fringinto , qu’en penses-tu?

J’ai appris que rien n’était impossible, je me suis confirmé qu’il y a toujours une solution, que si la porte est fermée la fenêtre est sûrement ouverte. Je me suis énormément affirmée. J’ai appris à identifier ce que je voulais et à le formuler.  J’ai appris à me poser et plus profiter du moment. Chérir les moments avec les gens que j’aime et rendre même les moments les plus simples importants. – Astrid, 2015

@dreamdiscoverandexplore , qu’en penses-tu?

Foncez !! Quel que soit l’objectif de votre PVT, l’expatriation est une expérience incroyable. Et si jamais ça ne vous plait pas, ce n’est jamais une erreur mais toujours une leçon. – Océane, 2018

Ça y est ? Vous êtes prêtes à vous lancer ? Bon voyage !

Liens utiles pour préparer votre PVT Canada

Retrouvez toutes les informations nécessaires pour préparer votre voyage sur les sites suivants.

Partir en PVT : Destination Corée du Sud

Vous avez toujours rêvé de partir à l’étranger, vivre ce rêve de l’inconnu , pour voyager ou pour travailler, mais vous ne savez pas trop par où commencer pour vraiment vous lancer ?  On vous explique toutes les démarches à suivre pour partir en PVT Corée du Sud. Et nous remercions d’avance Cynthia pour son témoignage. 

Partir seule, entre ami(e)s ou en couple? Le programme vacances travail (PVT), aussi appelé visa vacances travail (VVT),  est un visa de long séjour temporaire d’une durée maximale de 12 mois non renouvelable, destiné aux 18-30 ans (35 ans pour l’Argentine, le Canada et l’Australie). Ce programme permet à ceux qui en bénéficient de pouvoir voyager mais également de pouvoir travailler dans le pays partenaire.

Il est aujourd’hui possible de réaliser un PVT dans les 15 pays suivants : le Japon, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, le Canada,  la Corée du Sud, l’Argentine, Hong Kong, le Chili, la Colombie, Taïwan, l’Uruguay, le Mexique , le Brésil et le Pérou.

Envie de tenter l’expérience ?

Étape 1: Obtenir son PVT Corée du Sud 

Quels sont les critères d’éligibilité pour partir en PVT en Corée du Sud ?

Afin de prétendre à l’obtention de  votre visa vacances travail  pour partir en Corée du Sud, vous devez répondre à une liste de critères.

Les critères requis pour la Corée du Sud sont les suivants :

  • Ne pas avoir déjà bénéficié d’un PVT Corée du Sud.
  • Ne pas être accompagné d’enfants à charge.
  • Avoir entre 18 et 30 ans au moment du dépôt de votre demande de visa.
  • Disposer d’un passeport français en cours de validité.
  • Justifier de ressources financières suffisantes pour pouvoir subvenir à vos besoins au début de votre séjour. Le montant minimum requis pour la Corée du Sud est de 2 500€.
  • Disposer d’une assurance privée sur l’intégralité du séjour.

Quelles sont les démarches à suivre pour obtenir le PVT Corée du Sud?

Avant de prendre rendez-vous à l’Ambassade de la République de Corée du Sud en France, assurez-vous de réunir l’ensemble des éléments suivants:

  • Un passeport français valide sur l’intégralité de la période de PVT souhaitée.
  • Le formulaire de demande de PVT complété et signé.
  • Un justificatif de ressources financières de 2 500 € minimum  (ex: un relevé de comptes bancaire des 3 derniers mois).
  • Une preuve d’achat ou de réservation d’un aller-retour pour l’argentine ou une preuve d’achat d’un billet aller et une attestation dans laquelle vous  déclarez avoir suffisamment de ressources pour acheter un vol retour.
  • Une photo d’identité originale, au format passeport , couleur.
  • Une copie de l’extrait de casier judiciaire français (bulletin n°3), datant de moins de 3 mois.
  • Une lettre de motivation ou un programme de séjour.
  • Un certificat de scolarité ou une copie du dernier diplôme reçu.
  • Une copie de votre contrat d’assurance maladie.
  • Un certificat médical de moins de 3 mois attestant de votre bonne santé.

Une fois ces documents réunis, vous devrez vous rendre en personne à l’Ambassade.  Vous pourrez obtenir un  entretien sans rendez-vous entre 9h et 12h au service consulaire. L’intégralité du dossier sera examinée sur place et vous serez dans l’immédiat si votre demande est acceptée.  Une fois votre visa obtenu, vous avez un mois pour partir en Corée du Sud.

Crédit photos : Manon en Corée 

Étape 2 : Préparer son arrivée en Corée du Sud

Un PVT Corée du Sud pour travailler ou plutôt pour voyager ?

Comme son nom l’indique, le PVT vous permet à la fois de voyager et de travailler.  Si vous souhaitez combiner les deux, cela est possible! Contrairement aux idées reçues, trouver un emploi en Corée du Sud est accessible, même pour ceux qui ne maîtrisent pas la langue. Il est important, néanmoins, de savoir que le nombre d’heures travaillées est limité à 25 par semaine (bénévolat exclu). Aussi, en tant que titulaire d’un PVT vous n’aurez pas le droit d’enseigner une langue. Ceux qui désirent s’expatrier en Corée du Sud pour enseigner le français, ou tout autre langues, doivent demander le visa E-2.

Enfin, le monde du travail présente des codes très particuliers en Corée du Sud, nous vous conseillons donc de vous renseigner au préalable.

Il est obligatoire de s’assurer, mais quelle assurance choisir ?

Souscrire à une assurance est indispensable afin d’être éligible au PVT Corée du Sud. Cette assurance doit couvrir l’ensemble des risques liés à la maladie, l’hospitalisation, l’invalidité, la maternité et le rapatriement sur l’intégralité de la durée  du séjour. Or, la recherche de l’assurance idéale  peut s’avérer très complexe au vu du nombre d’offres.

@ayashinae, qu’en penses-tu?

J’ai pris Chapka et je l’ai utilisé pour des consultations médicales basiques. Le délai de remboursement était assez rapide et le contact par mail très rapide. – Cynthia , 2016

Chez Hey Les Copines, nous sommes parties avec Chapka Assurance et sommes devenues partenaires. Chapka Assurance propose notamment la “Cap Working Holiday”, une assurance PVT internationale.

 

Crédit photos : Manon en Corée 

Étape 3 : Vous hésitez encore à partir ?

Parce que vous ressentez ce désir intense de partir, mais il vous manque ce petit quelque chose avant de vous lancer dans les démarches pour partir en PVT Corée du Sud , nous avons demandé à notre PVTiste son  retour sur expérience.

 

Une expérience très forte

Partir à l’aventure à l’autre bout du monde peut être très effrayant mais je pense que c’est une expérience très forte. L’avantage des réseaux sociaux c’est que nous pouvons bien plus facilement qu’avant entrer en contact avec des personnes déjà sur place ou ayant le projet d’y aller plus ou moins à la même période que nous. Dans un pays comme la Corée, un minimum de connaissance de la langue est un gros plus. Bien sûr, beaucoup parlent anglais mais vous ferez face à plus de gentillesse si vous pouvez au moins saluer en coréen. – Cynthia, 2016

Ça y est ? Vous êtes prêtes à vous lancer ? Bon voyage !

Liens utiles pour préparer votre PVT Corée du Sud 

Partir en PVT : Destination Argentine

Vous avez toujours rêvé de partir à l’étranger, vivre ce rêve de l’inconnu , pour voyager ou pour travailler, mais vous ne savez pas trop par où commencer pour vraiment vous lancer ?  On vous explique toutes les démarches à suivre pour partir en PVT Argentine.Et nous remercions d’avance Pauline et Jennifer pour leurs témoignages. 

Partir seule, entre ami(e)s ou en couple? Le programme vacances travail (PVT), aussi appelé visa vacances travail (VVT),  est un visa de long séjour temporaire d’une durée maximale de 12 mois non renouvelable, destiné aux 18-30 ans (35 ans pour l’Argentine, le Canada et l’Australie). Ce programme permet à ceux qui en bénéficient de pouvoir voyager mais également de pouvoir travailler dans le pays partenaire.

Il est aujourd’hui possible de réaliser un PVT dans les 15 pays suivants : le Japon, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, le Canada,  la Corée du Sud, l’Argentine, Hong Kong, le Chili, la Colombie, Taïwan, l’Uruguay, le Mexique , le Brésil et le Pérou.

Envie de tenter l’expérience ?

Étape 1: Obtenir son PVT Argentine 

Quels sont les critères d’éligibilité pour partir en PVT en Argentine ?

Afin de prétendre à l’obtention de  votre visa vacances travail  pour partir en Argentine, vous devez répondre à une liste de critères.

Les critères requis pour l’Argentine sont les suivants :

  • Ne pas avoir déjà bénéficié d’un PVT Argentine.
  • Ne pas être accompagné d’enfants à charge.
  • Avoir entre 18 et 35 ans au moment du dépôt de votre demande de visa.
  • Disposer d’un passeport français en cours de validité.
  • Justifier de ressources financières suffisantes pour pouvoir subvenir à vos besoins au début de votre séjour. Le montant minimum requis pour l’Argentine est de 2 500€.
  • Disposer d’une assurance privée sur l’intégralité du séjour.
  • Avoir un casier judiciaire vierge.

Quelles sont les démarches à suivre pour obtenir le PVT Argentine?

Dans un premier temps, il vous faudra envoyer l’ensemble des documents suivant par e-mail  aux autorités argentines, dans l’ordre suivant :

  • Les pages d’identification de votre passeport scannées.  Votre passeport devra être valide jusqu’à la fin de votre PVT.
  • Une photo d’identité originale, au format passeport , prise sur fond clair.
  • Une copie de l’extrait de casier judiciaire français (bulletin n°3), datant de moins de 3 mois.
  • Un justificatif de ressources financières de 2 500 € minimum. Cela peut prendre la forme d’une attestation rédigée, tamponnée et signée par votre banquier ou être un relevé de comptes bancaire des 3 derniers mois.
  • Une lettre de motivation répondant aux objectifs du Programme Vacances Travail.  Cette lettre doit être écrite en français, indiquer la date souhaitée pour votre PVT ainsi que votre adresse, numéro de téléphone et adresse e-mail.
  • Une preuve d’achat ou de réservation d’un aller-retour pour l’argentine ou une preuve d’achat d’un billet aller et une attestation dans laquelle vous  déclarez avoir suffisamment de ressources pour acheter un vol retour.
  • Une copie de votre contrat d’assurance maladie.
  • Le formulaire de demande de visa.
  • Une déclaration sur l’honneur d’absence de casier judiciaire, disponible sur le site de l’Ambassade d’Argentine en France.
  • Un certificat médical de moins de 3 mois pour prouver que vous êtes en bonne santé.

Une fois cette opération réalisée,  vous recevrez une réponse des autorités argentines. Elles décideront d’organiser un rendez-vous à l’Ambassade à Paris pour vous remettre votre PVT ou bien d’organiser la procédure de délivrance du visa à distance.

Il est important de savoir que le PVT Argentine est gratuit. 1000 places  ont été ouvertes pour les PVTistes en Argentine en 2020.

Étape 2 : Préparer son arrivée en Argentine

Un PVT Argentine pour travailler ou plutôt pour voyager ?

Comme son nom l’indique, le PVT vous permet à la fois de voyager et de travailler. Or, dans les pays d’Amérique Latine, il peut être difficile en tant que français de trouver un emploi légalement déclaré, encore plus si vous ne parler pas bien l’espagnol.

@argentin_averde, qu’en penses-tu?

Mon objectif était de vivre 5 mois à Buenos Aires puis de partir faire le tour du pays.

J’ai trouvé une petite association avant de partir, je voulais donc trouver un petit boulot à côté. Avec le PVT, je voulais me garder la possibilité de travailler dans n’importe quel secteur et surtout de ne pas être limitée sur place pour des histoires de visa. En arrivant j’ai surtout cherché à travailler comme réceptionniste dans des hôtels car je parle 4 langues. Je n’ai pas trouvé donc j’ai posté par hasard une annonce pour donner des cours de français. Au début j’avais 2 élèves puis rapidement j’en ai eu une quinzaine. J’ai même été contactée par une petite école en ligne, ce qui m’a permis de continuer à donner des cours en voyageant. – Pauline, 2018

@monkeyinthesky, qu’en penses-tu?

J’ai eu la chance de trouver un travail 15 jours avant d’arriver en Argentine et surtout me permettant de ne pas rester sur Buenos Aires mais d’aller directement dans le Nord Ouest Argentin. Il faut savoir chercher et oser demander en fait – Jennifer, 2018

Il est obligatoire de s’assurer, mais quelle assurance choisir pour son PVT Argentine?

Souscrire à une assurance est indispensable afin d’être éligible au PVT Argentine. Cette assurance doit couvrir l’ensemble des risques liés à la maladie, l’hospitalisation, l’invalidité, la maternité et le rapatriement sur l’intégralité de la durée  du séjour. Or, la recherche de l’assurance idéale  peut s’avérer très complexe au vu du nombre d’offres.

@monkeyinthesky, qu’en penses-tu?

J’ai pris l’assurance recommandée pour les PVT , Globe Partner. Je ne l’ai pas utilisée. Le côté positif c’est qu’ils te remboursent les mois où tu es en France si tu reviens avant les 12 mois. Je trouve cela plutôt honnête. – Jennifer, 2017 

Chez Hey Les Copines, nous sommes parties avec Chapka Assurance et sommes devenues partenaires. Chapka Assurance propose notamment la “Cap Working Holiday”, une assurance PVT internationale.

Étape 3 : Vous hésitez encore à partir ?

Parce que vous ressentez ce désir intense de partir, mais il vous manque ce petit quelque chose avant de vous lancer dans les démarches pour partir en PVT Argentine, nous avons demandé à nos PVTistes leur retour sur expérience.

“Être capable de”

A la fin de l’année, j’avais fait le tour du pays, en ayant vécu dans des familles de différentes régions, en ayant pratiqué la permaculture et en ayant vu des lieux touristiques incroyables. – Jennifer , 2018

En terme de développement personnel, je dirais tout d’abord que je me suis prouvée à moi-même que “j’étais capable de”. Capable de partir seule un an sans rentrer, sur un autre continent à l’autre bout du monde, dans un pays où je ne maîtrise pas la langue (et où il n’est pas vraiment possible de communiquer en anglais ou en français). Être capable d’apprendre une langue toute seule. Capable de voyager et de me débrouiller seule et même d’aimer ça ! Je me suis imprégnée d’une culture pendant un an en dépassant mes images préconçues. – Pauline, 2017 

Ça y est ? Vous êtes prêtes à vous lancer ? Bon voyage !

Liens utiles pour préparer votre PVT Argentine

Partir en PVT : Destination Mexique

Vous avez toujours rêvé de partir à l’étranger, vivre ce rêve de l’inconnu , pour voyager ou pour travailler, mais vous ne savez pas trop par où commencer pour vraiment vous lancer ?  On vous explique toutes les démarches à suivre pour partir en PVT  Mexique. Et nous remercions par avance Julia pour son témoignage et ses photos. 

Partir seule, entre ami(e)s ou en couple? Le programme vacances travail (PVT), aussi appelé visa vacances travail (VVT),  est un visa de long séjour temporaire d’une durée maximale de 12 mois non renouvelable, destiné aux 18-30 ans (35 ans pour l’Argentine, le Canada et l’Australie). Ce programme permet à ceux qui en bénéficient de pouvoir voyager mais également de pouvoir travailler dans le pays partenaire.

Il est aujourd’hui possible de réaliser un PVT dans les 15 pays suivants : le Japon, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, le Canada,  la Corée du Sud, l’Argentine, Hong Kong, le Chili, la Colombie, Taïwan, l’Uruguay, le Mexique , le Brésil et le Pérou.

Envie de tenter l’expérience ?

Étape 1: Obtenir son PVT Mexique 

 

Quels sont les critères d’éligibilité pour partir en PVT  au Mexique ?

Afin de prétendre à l’obtention de  votre visa vacances travail  pour partir au Mexique, vous devez répondre à une liste de critères.

Les critères requis pour le Mexique sont les suivants :

  • Ne pas avoir déjà bénéficié d’un PVT Mexique .
  • Ne pas être accompagné d’enfants à charge.
  • Avoir entre 18 et 30 ans au moment du dépôt de votre demande de visa.
  • Disposer d’un passeport français en cours de validité.
  • Justifier de ressources financières suffisantes pour pouvoir subvenir à vos besoins au début de votre séjour. Le montant minimum requis pour le Mexique est de 2 500  €.
  • Disposer d’une assurance privée sur l’intégralité du séjour.

Quelles sont les démarches à suivre pour obtenir le PVT? 

Dans un premier temps, vous devez prendre rendez-vous auprès de l’Ambassade du Mexique à Paris sur ce site. Il est conseillé de faire sa demande de visa le plus tôt possible dans l’année. En effet, les quotas étant mis à jour chaque 1er janvier, une fois la limite atteinte, l’Ambassade ne délivre plus de visas.

Avant de vous rendre au rendez-vous, assurez-vous de réunir l’ensemble des éléments suivants :

  • Votre passeport, en cours de validité.
  • Le formulaire de demande de visa rempli.
  • Une photo d’identité, datant de moins de 3 mois.
  • Une lettre de motivation (en Français ou en Espagnol),  répondant aux objectifs du Programme Vacances Travail. La lettre doit inclure les éléments suivants : nom(s) et prénom(s) du demandeur ; date de naissance ; adresse et numéro de téléphone récent ; 3 paragraphes exposant les aspirations du candidat à bénéficier de ce statut migratoire.
  • Un justificatif de domicile en France récent (ex : facture d’eau, d’électricité à votre nom…). Voici la liste de ce qui est accepté comme justificatif en France.
  • Une preuve que vous avez réservé un vol aller-retour (ou seulement aller) + la photocopie de ce document : vous pouvez imprimer le reçu de votre billet ou si vous ne l’avez pas encore acheté car vous n’êtes pas sûrs des dates, demandez à une agence de voyage de vous faire une pré-réservation.
  • Une attestation de votre banque, prouvant que vous disposez d’au moins 2500 euros (ou 3500 euros si vous n’avez pas votre billet retour) : c’est un document à demander directement à votre banquier car il doit écrire / signez / tamponnez que vos fonds sont “disponible à tout moments”. Les signatures électroniques ne sont pas admises !
  • Les frais de visa (payables uniquement en cash) : en principe entre 34 et 36 euros.
  • Une attestation originale d’assurance.

Une fois à l’Ambassade, on regardera l’ensemble de vos documents, on vous fera passer un petit entretien et vous pourrez régler les frais de visa. Dans les jours qui suivent, vous pourrez récupérer votre passeport avec votre visa.

Étape 2 : Préparer son arrivée au Mexique

Un PVT Mexique pour travailler ou plutôt pour voyager ?

Personnellement je pense que c’est idéal pour voyager tout autour du Mexique. Si vous être employé dans une entreprise, il y a très peu de vacances au Mexique : seulement 5 jours par an. Et pour du travail temporaire ou dans le tourisme, on vous demandera très rarement votre PVT ! Par ailleurs le PVT ne donne pas automatiquement droit au travail, si mes souvenirs sont bons, il faut également faire la demande et payer une taxe.– Julia, 2018“.

Il est obligatoire de s’assurer, mais quelle assurance choisir pour son PVT ?

Souscrire à une assurance est indispensable afin d’être éligible au PVT Mexique. Cette assurance doit couvrir l’ensemble des risques liés à la maladie, l’hospitalisation, l’invalidité, la maternité et le rapatriement sur l’intégralité de la durée  du séjour. Or, la recherche de l’assurance idéale  peut s’avérer très complexe au vu du nombre d’offres.

Chez Hey Les Copines, nous sommes parties plusieurs fois parties avec Chapka Assurance et par la suite nous sommes même devenues partenaires à notre demande car c’est pour nous la meilleure assurance. Chapka Assurance propose notamment la “Cap Working Holiday”, une assurance PVT internationale.

@julia.ida.maria, qu’en penses-tu?

Au Mexique le système de santé est complètement différent de celui de la France et très cher.  J’avais choisi “Cap Working Holiday” de Chapka Assurance et j’ai été très satisfaite. Très à l’écoute, ils m’ont envoyée tout de suite les documents originaux tamponnés et signés demandés par l’Ambassade. Je n’ai eu aucun soucis tout au long de l’année écoulée. – Julia, 2018

Étape 3 : Vous hésitez encore à partir ?

Parce que vous ressentez ce désir intense de partir, mais il vous manque ce petit quelque chose avant de vous lancer dans les démarches pour partir en PVT Mexique, nous avons demandé à notre PVTiste son retour sur expérience.

Le Mexique est pour moi une expérience unique, avec une culture incroyable. Je dis toujours à toutes les personnes qui s’y rendent pour y vivre un petit moment, qu’elles pleureront dans  l’avion du retour ! On parle beaucoup des problèmes de sécurité, je vous dirait qu’il faut être raisonnable et attentifs comme partout dans le monde. Je m’y sens comme à la maison, c’est aujourd’hui ma deuxième patrie, je suis même mariée à un mexicain ! – Julia, 2018

Ça y est ? Vous êtes prêtes à vous lancer ? Bon voyage !

Liens utiles pour préparer votre PVT Mexique

Retrouvez toutes les informations nécessaires pour préparer votre voyage sur les sites suivants.

Retrouvez  plus  d’articles sur les PVT sur le blog :

Partir en PVT : Destination Hong Kong

Vous avez toujours rêvé de partir à l’étranger, vivre ce rêve de l’inconnu , pour voyager ou pour travailler, mais vous ne savez pas trop par où commencer pour vraiment vous lancer ?  On vous explique toutes les démarches à suivre pour partir en PVT  Hong Kong. Et nous remercions par avance Émilie pour son témoignage. 

Partir seule, entre ami(e)s ou en couple? Le programme vacances travail (PVT), aussi appelé visa vacances travail (VVT),  est un visa de long séjour temporaire d’une durée maximale de 12 mois non renouvelable, destiné aux 18-30 ans (35 ans pour l’Argentine, le Canada et l’Australie). Ce programme permet à ceux qui en bénéficient de pouvoir voyager mais également de pouvoir travailler dans le pays partenaire.

Il est aujourd’hui possible de réaliser un PVT dans les 15 pays suivants : le Japon, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, le Canada,  la Corée du Sud, l’Argentine, Hong Kong, le Chili, la Colombie, Taïwan, l’Uruguay, le Mexique , le Brésil et le Pérou.

Envie de tenter l’expérience ?

Étape 1: Obtenir son PVT Hong Kong

 

Quels sont les critères d’éligibilité pour partir en PVT à Hong Kong?

Afin de prétendre à l’obtention de  votre visa vacances travail  pour partir à Hong Kong, vous devez répondre à une liste de critères.

Les critères requis pour Hong Kong sont les suivants :

  • Ne pas avoir déjà bénéficié d’un PVT Hong Kong.
  • Ne pas être accompagné d’enfants à charge.
  • Avoir entre 18 et 30 ans au moment du dépôt de votre demande de visa.
  • Disposer d’un passeport français en cours de validité.
  • Justifier de ressources financières suffisantes pour pouvoir subvenir à vos besoins au début de votre séjour. Le montant minimum requis pour Hong Kong est de HK$ 25 000, soit environ 2 500 €.
  • Disposer d’une assurance privée sur l’intégralité du séjour.

Quelles sont les démarches à suivre pour obtenir le PVT Hong Kong? 

Avant d’entamer la procédure de demande de PVT , assurez-vous de disposer des documents suivants :

  • Le formulaire de demande rempli.
  • Une copie des pages d’identification de votre passeport.
  • Une photo d’identité , format passeport, datant de moins de 3 mois.
  • Un justificatif de ressources financières de 2 500 € minimum (relevé de comptes bancaire).
  • Une preuve d’achat ou de réservation d’un billet d’avion aller-retour.
  • Une copie de votre assurance PVT.

Tous ces documents devront être fournis en anglais. 

La demande de PVT doit être déposée en format papier auprès de  l’immigration à Hong Kong (demande par courrier) ou dans un centre de visa chinois en France.  Les frais de participation au PVT Hong Kong varient selon l’endroit où vous déposerez votre demande. Par exemple, si vous déposez votre demande dans un centre de visa chinois en France , vous devrez payer 120€ (frais de service + commission du consulat chinois + frais de visa). Si vous déposez votre demande à l’immigration à Hong Kong, vous devrez seulement payer les frais de visa, soit environ 26€.

Une fois ces démarches accomplies, vous recevrez une réponse des autorités hongkongaises dans les 2 à 4 semaines suivantes. Dès lors que vous obtenez votre visa, vous avez trois mois pour vous rendre à Hong Kong.

Étape 2 : Préparer son arrivée à Hong Kong

Un PVT Hong Kong pour travailler ou plutôt pour voyager ?

Comme son nom l’indique, le PVT vous permet à la fois de voyager et de travailler. Toutefois, en tant que PVTiste, vous n’avez pas le droit de travailler plus de 6 mois pour le même employeur.

Emilie, qu’en penses- tu ?

Les deux ! A Hong Kong les opportunités de boulots sont assez vastes on peut facilement trouver chaussure à son pied et évoluer rapidement.

Et les voyages… n’en parlons même, on est assez bien situé en Asie pour avoir un rayon assez large pour partir en weekend et s’évader de la grande ville (en 2h de vol on peut aller au Sud du Japon, Taiwan, Phuket etc). – Emilie, 2016

Il est obligatoire de s’assurer, mais quelle assurance choisir pour son PVT Hong Kong ?

Souscrire à une assurance est indispensable afin d’être éligible au PVT Hong-Kong. Cette assurance doit couvrir l’ensemble des risques liés à la maladie, l’hospitalisation, l’invalidité, la maternité et le rapatriement sur l’intégralité de la durée  du séjour. Or, la recherche de l’assurance idéale  peut s’avérer très complexe au vu du nombre d’offres.

Chez Hey Les Copines, nous sommes parties avec Chapka Assurance et sommes devenues partenaires. Chapka Assurance propose notamment la “Cap Working Holiday”, une assurance PVT internationale.

Étape 3 : Vous hésitez encore à partir ?

Parce que vous ressentez ce désir intense de partir, mais il vous manque ce petit quelque chose avant de vous lancer dans les démarches pour partir en PVT Hong Kong, nous avons demandé à notre PVTiste son retour sur expérience.

La balance parfaite entre boulot et voyage

Je pense que c’est vraiment la balance parfaite entre boulot et voyage. Et puis, on pense souvent que Hong Kong est une grande ville pleine de building, ce qui est vrai, mais on peut facilement s’échapper de tout ça et faire des hikes à 20 min de la ville en pleine nature ! (environ 70% de hong kong c’est de la foret) – Emilie, 2016

Ça y est ? Vous êtes prêtes à vous lancer ? Bon voyage !

Liens utiles pour préparer votre PVT Hong Kong

Retrouvez toutes les informations nécessaires pour préparer votre voyage sur les sites suivants.

Partir en PVT : Destination Taïwan

Vous avez toujours rêvé de partir à l’étranger, vivre ce rêve de l’inconnu , pour voyager ou pour travailler, mais vous ne savez pas trop par où commencer pour vraiment vous lancer ?  On vous explique toutes les démarches à suivre pour partir en PVT  Taïwan. Et nous remercions d’avance Salomé pour son témoignage. 

Partir seule, entre ami(e)s ou en couple? Le programme vacances travail (PVT), aussi appelé visa vacances travail (VVT),  est un visa de long séjour temporaire d’une durée maximale de 12 mois non renouvelable, destiné aux 18-30 ans (35 ans pour l’Argentine, le Canada et l’Australie). Ce programme permet à ceux qui en bénéficient de pouvoir voyager mais également de pouvoir travailler dans le pays partenaire.

Il est aujourd’hui possible de réaliser un PVT dans les 15 pays suivants : le Japon, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, le Canada,  la Corée du Sud, l’Argentine, Hong Kong, le Chili, la Colombie, Taïwan, l’Uruguay, le Mexique , le Brésil et le Pérou.

Envie de tenter l’expérience ?

Étape 1: Obtenir son PVT Taïwan

 

Quels sont les critères d’éligibilité pour partir en PVT à Taïwan?

Afin de prétendre à l’obtention de  votre visa vacances travail  pour partir à Taïwan, vous devez répondre à une liste de critères.

Les critères requis pour Taïwan sont les suivants :

  • Ne pas avoir déjà bénéficié d’un PVT Taïwan.
  • Ne pas être accompagné d’enfants à charge.
  • Avoir entre 18 et 30 ans au moment du dépôt de votre demande de visa.
  • Disposer d’un passeport français en cours de validité.
  • Justifier de ressources financières suffisantes pour pouvoir subvenir à vos besoins au début de votre séjour. Le montant minimum requis pour Taïwan est de 2 100  €.
  • Disposer d’une assurance privée sur l’intégralité du séjour.
  • Disposer d’un billet d’avion aller-retour.

Quelles sont les démarches à suivre pour obtenir le PVT Taïwan? 

Avant de partir en PVT Taïwan, il est important de savoir que le visa qui vous sera délivré n’est valable que pour une durée de 6 mois, contrairement aux autres PVT. Toutefois, si vous voulez rester 12 mois à Taïwan, vous pourrez renouveler votre visa pour une durée supplémentaire de 6 mois, à condition de demander le renouvellement au minimum 15 jours avant la fin de votre premier visa.

Avant d’entamer la procédure de demande de PVT , assurez-vous de disposer des documents suivants :

  • Le formulaire de demande de visa rempli, disponible sur le site de l’immigration taïwanaise.
  • Un passeport français valide jusqu’à la fin de votre séjour.
  • 2 photos d’identité, format passeport, datant de moins de 6 mois.
  • Une copie de votre assurance PVT.
  • Une copie de l’extrait de casier judiciaire français (bulletin n°3), datant de moins de 3 mois.
  • 86 euros afin de régler les frais de visa.
  • Un justificatif de ressources financières de 2 100 € minimum (relevé de compte bancaire).
  • Un formulaire de visite médicale , complété par un médecin traitant, datant de moins de 3 mois.
  • Une preuve d’achat ou de réservation d’un billet d’avion aller-retour.

Une fois ces documents réunis, il vous faudra aller en personne au Bureau de Taïwan à Paris avec l’ensemble des pièces mentionnées ci-dessus. Sur place, on pourra éventuellement vous demander de passer un entretien supplémentaire ou bien de fournir d’autres pièces. Si votre demande est acceptée, vous recevrez votre visa dans les jours qui suivent (en principe dans les 3 à 5 jours qui suivent).

Étape 2 : Préparer son arrivée à Taïwan

Un PVT Taïwan pour travailler ou plutôt pour voyager ?

Comme son nom l’indique, le PVT vous permet à la fois de voyager et de travailler. Or, dans certains pays il peut-être plus difficile de trouver un emploi. C’est notamment le cas à Taïwan, notamment en raison de la langue.

Nous avons demandé son avis à notre PVTiste à Taïwan :

L’île est superbe et il y a aussi tout un tas de destinations très cools à seulement quelques heures de vol  low cost. En ce qui concerne les emplois sur place, il n’y a pas de grandes opportunités (notamment du fait de la langue, le chinois ne se maitrise pas en quelques semaines). Donc les principales opportunités sont professeur  d’anglais ou de français, et parfois mannequin ou petit rôle pour des pubs. – Salomé, 2019

Il est obligatoire de s’assurer, mais quelle assurance choisir pour son PVT Taïwan ?

Souscrire à une assurance est indispensable afin d’être éligible au PVT Taïwan. Cette assurance doit couvrir l’ensemble des risques liés à la maladie, l’hospitalisation, l’invalidité, la maternité et le rapatriement sur l’intégralité de la durée  du séjour. Or, la recherche de l’assurance idéale  peut s’avérer très complexe au vu du nombre d’offres.

Nous avons demandé à notre PVTiste quelle assurance elle recommandait, voici son témoignage :

J’ai choisi la cotisation des français de l’étranger qui a une formule PVT (mais attention car les remboursements se font sur la base de la sécurité sociale française donc il faut que ce soit un pays où la santé n’est pas trop chère, et ça le fait à Taiwan). Puis, j’avais pris  l’assurance complémentaire mondial  assistance. Je l’ai utilisé 3 fois, pour le CFE, rien à redire tout est maintenant dématérialisé et le remboursement était plutôt rapide. Pour Mondial assistance il faut envoyer les documents papiers à une adresse en France et le remboursement est plus long. – Salomé , 2019

Chez Hey Les Copines, nous sommes parties avec Chapka Assurance et sommes devenues partenaires. Chapka Assurance propose notamment la “Cap Working Holiday”, une assurance PVT internationale.

Crédit Photos : Best Jobers

Étape 3 : Vous hésitez encore à partir en PVT Taïwan?

Parce que vous ressentez ce désir intense de partir, mais il vous manque ce petit quelque chose avant de vous lancer dans les démarches pour partir en PVT Taïwan, nous avons demandé à notre PVTiste son retour sur expérience.

Un pays merveilleux

C’est un pays merveilleux et totalement sûr pour les  filles. Les habitants sont les plus accueillants du monde, les paysages sont dingues et divers (métropole, montagne, mer…), la  culture est riche en influences chinoises et japonaises. Il faut cependant une certaine ouverture d’esprit (donc ne pas s’attendre à une vie occidentale sinon on risque d’être déçu et ça va coûter très cher sur place) et aussi la communauté expat n’est pas immense ici.  Même si la maitrise du chinois n’est pas indispensable, surtout si on vit à Taipei, je recommande d’apprendre à parler un peu chinois, ça aide beaucoup pour briser la glace pour les rencontres par exemple. De  nombreuses universités ont des chinese language centers et permettent des programmes de cours, sur des durées plus ou moins longues. – Salomé, 2019

Ça y est ? Vous êtes prêtes à vous lancer ? Bon voyage !

Liens utiles pour préparer votre PVT Taïwan

Retrouvez toutes les informations nécessaires pour préparer votre voyage sur les sites suivants.

Partir en PVT : Destination Colombie

Vous avez toujours rêvé de partir à l’étranger, vivre ce rêve de l’inconnu , pour voyager ou pour travailler, mais vous ne savez pas trop par où commencer pour vraiment vous lancer ?  On vous explique toutes les démarches à suivre pour partir en PVT  Colombie. Et nous remercions d’avance Amélie pour son témoignage. 

Partir seule, entre ami(e)s ou en couple? Le programme vacances travail (PVT), aussi appelé visa vacances travail (VVT),  est un visa de long séjour temporaire d’une durée maximale de 12 mois non renouvelable, destiné aux 18-30 ans (35 ans pour l’Argentine, le Canada et l’Australie). Ce programme permet à ceux qui en bénéficient de pouvoir voyager mais également de pouvoir travailler dans le pays partenaire.

Il est aujourd’hui possible de réaliser un PVT dans les 15 pays suivants : le Japon, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, le Canada,  la Corée du Sud, l’Argentine, Hong Kong, le Chili, la Colombie, Taïwan, l’Uruguay, le Mexique , le Brésil et le Pérou.

Envie de tenter l’expérience ?

Étape 1: Obtenir son PVT Colombie 

Quels sont les critères d’éligibilité pour partir en PVT  en Colombie?

Afin de prétendre à l’obtention de  votre visa vacances travail  pour partir en Colombie, vous devez répondre à une liste de critères.

Les critères requis pour la Colombie sont les suivants :

  • Ne pas avoir déjà bénéficié d’un PVT Colombie.
  • Ne pas être accompagné d’enfants à charge.
  • Avoir entre 18 et 30 ans au moment du dépôt de votre demande de visa.
  • Disposer d’un passeport français en cours de validité.
  • Justifier de ressources financières suffisantes pour pouvoir subvenir à vos besoins au début de votre séjour. Le montant minimum requis pour la Colombie  est de 1000  €. Il faut attester qu’au cours des trois derniers mois, vous avez eu des revenus bancaires moyens équivalent au  moins à 5 salaires mensuels minimums, soit environ 1 000€ (COP 3 200 000).
  • Disposer d’une assurance privée sur l’intégralité du séjour.

Quelles sont les démarches à suivre pour obtenir le PVT Colombie? 

Avant d’entamer la procédure de demande de PVT , assurez-vous de disposer des documents suivants :

  • Un passeport valide jusqu’à la fin du séjour.
  • Une photo d’identité, format passeport, datant de moins de 3 mois.
  • Le formulaire d’engagement rempli.
  • Une copie de votre assurance PVT.
  • Une copie de l’extrait de casier judiciaire français (bulletin n°3), datant de moins de 3 mois.
  • Une preuve d’achat ou de réservation d’un billet d’avion aller-retour.
  • Une lettre de motivation.
  • Un certificat médical attestant de votre bonne santé.
  • Un justificatif de ressources financières de 1 300 € minimum (relevé  bancaire).

Une fois ces documents réunis, il vous faudra faire votre demande sur le site des autorités colombiennes. Dans les jours qui suivent, ces dernières reviendront vers vous pour vous informer de l’acceptation ou non de votre demande de visa. Si votre demande est acceptée, vous recevrez un e-visa. Ensuite, vous aurez 30 jours pour valider cet e-visa au consulat de Colombie  à Paris (ou dans n’importe que consulat colombien dans le monde)  ou au bureau des affaires étrangères à Bogota.

Attention: La date de début de votre PVT correspond à la date où vous recevez votre visa et non à la date où vous entrez sur le territoire.

Par ailleurs, une fois en Colombie, vous devrez faire votre carte d’identité colombienne, la “celuda“. Il faut donc prévoir de rester une dizaine de jours sur place, le temps de l’obtenir.

Étape 2 : Préparer son arrivée en Colombie

Un PVT Colombie pour travailler ou plutôt pour voyager ?

Comme son nom l’indique, le PVT vous permet à la fois de voyager et de travailler. Or, dans certains pays il peut-être plus difficile de trouver un emploi. L’objectif principal du PVT Colombie est aujourd’hui la découverte culturelle et touristique en ayant la possibilité de financer son voyage. Toutefois, il n’y a encore aucune mesure restrictive professionnelle pour les PVTistes. Vous serez soumis à la même réglementation qu’un travailleur colombien. Il est conseillé d’avoir un assez bon niveau d’espagnol pour trouver un emploi.

 

Il est obligatoire de s’assurer, mais quelle assurance choisir pour son PVT Colombie ?

Souscrire à une assurance est indispensable afin d’être éligible au PVT Colombie. Cette assurance doit couvrir l’ensemble des risques liés à la maladie, l’hospitalisation, l’invalidité, la maternité et le rapatriement sur l’intégralité de la durée  du séjour. Or, la recherche de l’assurance idéale  peut s’avérer très complexe au vu du nombre d’offres.

Nous avons demandé à notre  PVTiste quelle assurance elle recommandait, voici son témoignage :

J’ai pris l’assurance Chapka. Et, malheureusement, oui, j’ai dû l’utiliser. Je me suis rompu et déchiré deux ligaments du pied et une autre fois, j’ai été très malade et obligée d’aller à l’hôpital.
J’ai été rembourse de tous mes frais, sauf les frais pour aller a l’hôpital, car en Colombie, il n’y a pas de justificatif même pour les taxis officiels. Amélie, 2019 

Chez Hey Les Copines, nous sommes parties avec Chapka Assurance et sommes devenues partenaires. Chapka Assurance propose notamment la “Cap Working Holiday”, une assurance PVT internationale.

 

Étape 3 : Vous hésitez encore à partir en PVT Colombie?

Parce que vous ressentez ce désir intense de partir, mais il vous manque ce petit quelque chose avant de vous lancer dans les démarches pour partir en PVT Colombie, nous avons demandé à notre PVTiste son retour sur expérience.

C’était une expérience magique. Je suis tombée amoureuse du pays. Pour avoir beaucoup voyagé dans le monde, il y a un truc de spécial avec la Colombie, que je ne saurais expliquer. Je sais que j’y retournerai pour terminer ce qu’il me reste à découvrir. La vraie Colombie est à des milliers de kilomètres de l’image que les médias peuvent véhiculer : insécurité, drogues, … C’est une population avec une belle énergie, une joie de vivre communicative, des paysages à couper le souffle, une diversité incroyable. – Amélie, 2019

Ça y est ? Vous êtes prêtes à vous lancer ? Bon voyage !

Liens utiles pour préparer votre PVT Colombie

Retrouvez toutes les informations nécessaires pour préparer votre voyage sur les sites suivants.