Vous le savez, chez Hey Les Copines nous sommes assez sensibles aux belles choses et aux copines entrepreneures qui montent leur boîte, qui concrétisent leurs projets. Dans cette interview, nous avons eu la chance de pouvoir discuter avec Lauren, la fondatrice de Posidonie. Une véritable entrepreneure, toujours à fond, qui ne recule devant rien – même pas devant l’idée d’être salariée à temps plein dans une entreprise et de monter sa propre société à côté.

Le portrait d’une fille de la mer

Depuis toujours Lauren passe la moitié de l’année à la mer, et qui dit mer dit forcément maillot. Totalement amoureuse de cet environnement là, elle a été sensibilisée depuis son plus jeune âge à sa protection. Alors que confortablement embauchée comme salariée dans une boîte de la Tech – en tant que Product Owner – elle a eu envie d’agir encore plus pour préserver ce terrain de jeu qu’elle aime tant. C’est alors son regard aiguisé sur le monde maritime et sa passion pour le dessin qui l’ont poussés à créer Posidonie. 

Mais Posidonie, c’est quoi ? 

Revenons aux bases, pour ceux qui ne savent pas, la posidonie ressemble à une algue, mais bien qu’elle vive dans l’eau elle n’en est pas une – ce n’est autre qu’une plante à fleurs que l’on trouve presque partout en Méditerranée. Tout comme l’olivier est le symbole de la Méditerranée continentale, la posidonie, elle, caractérise la Méditerranée sous-marine. Elles sont le poumon de la Méditerranée, créant un écosystème marin unique, permettant à la faune de se nourrir et de se protéger. 

Au-delà de ses caractéristiques, pour Lauren la posidonie représente bien plus que ça ! C’est la concrétisation de son projet, un projet né au tout début du premier confinement en mars 2020 – celui de créer des maillots de bains haut de gamme et éco-responsables. Adepte des sports nautiques, et vivant à la mer 6 mois de l’année, elle a voulu créer un maillot dans lequel elle pourrait se sentir bien. Un maillot qui soit multifonctions et élégant et qui ne soit pas nocif pour l’environnement.

Après plusieurs mois de dessin, de recherche des matières idéales, des usines de fabrication, Posidonie est née. Lauren dessine seule ses propres maillots, c’est elle qui se charge de toute la production en partenariat avec les usines européennes. Ce n’est que lors des shootings qu’elle se fait accompagner par des freelances afin de mettre le plus en valeur ses différentes pièces. 

Spoiler alerte, les coulisses des shootings sont toujours partagées en stories sur son compte Instagram – et je peux vous dire, on rêverait d’y être !

Comment sont fabriqués les maillots chez Posidonie ? 

En gardant en tête qu’elle voulait créer des maillots qui ne soient pas polluants, Lauren s’est penchée vers une production utilisant des matières existantes recyclées. Les maillots Posidonie, sont en majorité composés de filets de pêches récupérés dans la mer. Pour information, ils représentent à eux seuls 10% de la pollution des océans.

Une fois récupérés, ils sont transformés dans une usine partenaire en Italie. Le Nylon est ensuite fondu en petites billes, puis remis à un état initial pour être à nouveau transformé en un fil souple et durable. Ensuite, il faut ajouter au tissage un peu d’élasthanne, qui permet à votre maillot d’être stretch. Alors, oui la composition n’est pas à 100% faite de matière recyclée mais l’élasthanne recyclé est très rare. En effet, on ne le trouve pratiquement qu’en Asie – mais Lauren souhaitait proposer un maillot entièrement Européen. 

“Un maillot éco-responsable, c’est aussi un maillot durable, c’est pourquoi j’ai choisi la plus haute gamme de tissu européen composée de filets de pêche recyclés.”

Pour proposer des maillots au prix le plus juste, Lauren a décidé de ne pas passer par des intermédiaires. C’est donc entièrement grâce à ses réseaux sociaux et son site qu’elle vend ses maillots éco-responsables. Vous vous en doutez, chez Posidonie, il n’y a pas de soldes, les maillots sont produits en petite quantité pour ne pas avoir de stock dormant. 

Lancer une marque en plein confinement, bonne ou mauvaise chose ? 

L’idée était là, les dates étaient fixées depuis un moment, tout était prêt. Cette situation n’était pas prévue et Lauren était plus que décidée à dévoiler son projet au grand jour. Elle nous explique que c’était sûrement le meilleur moment pour lancer les ventes. Alors que tous les citoyens étaient affolés, confinés et passaient la plupart de leur temps sur leur téléphone, derrière leur ordinateur – c’était le moment où jamais de lancer un site pour vendre des produits en ligne !

Lauren est persuadée que cette situation a joué en sa faveur. Elle a tout de suite joué la transparence sur les réseaux, elle a su mettre en avant les bonnes choses, communiquer de la bonne manière. Le sujet de la préservation de l’environnement est de plus en plus abordé, les gens sont de plus en plus conscients qu’il faut agir. Ce confinement était le moment parfait pour se poser, et revenir aux choses essentielles. 

1 an après, Posidonie lance une deuxième collection pour ses maillots éco-responsables 

Rien ne fait peur à Lauren, pas même un deuxième confinement ! Toujours décidée à proposer des maillots haut de gammes qui préservent nos mers et océans, une deuxième saison est lancée. Toujours avec cette soif d’innovation, pour cette nouvelle saison, Posidonie propose de nouveaux modèles, avec des nouvelles couleurs mais surtout, un nouveau tissu. 

Des maillots parfaits pour la farniente sur la plage, comme pour la pratique de sports nautiques. 

Testés et approuvés par des surfeuses, des nageuses mais aussi par toutes les adeptes de la farniente, les maillots Posidonie sont conçus pour plaire à toutes. 

Chez Hey Les Copines, on a crushé sur le modèle 3.0 en blanc. Un maintien parfait, des finitions idéales et une couleur qui met en valeur notre bronzage.

Bien entendu, si on avait carte blanche, on les prendrait tous dans notre valise pour nos prochaines vacances ! 

Pour découvrir la nouvelle collection, on vous donne rendez-vous dès aujourd’hui sur le site de Posidonie. En avant-première, quelques photos de la collection. 

Si vous avez aimé le parcours de Lauren, nous avons aussi discuté il y a quelques mois avec Audrey – la fondatrice de Rive Claire qui est aussi salariée et à la tête de son entreprise. Son domaine de prédilection ? Les sacs de luxe éco-responsables.