Le maillot de bain, c’est l’accessoire emblématique de l’été. On l’aime coloré, avec ou sans motifs, une pièce ou deux pièces, chic ou décalé…  Mais le maillot de bain, c’est aussi l’un des éléments de notre garde-robe les plus nocifs pour l’environnement. Heureusement, de plus en plus de marques prennent conscience des dégâts de l’industrie textile sur la biodiversité et s’engagent pour faire évoluer nos habitudes de consommation. Ces dernières années, on a vu fleurir une multitude de certifications dites éco-responsables et de produits confectionnés à partir de tissus écologiques. Toutefois,  vous vous êtes sûrement senties perdues face à ce dédale de labels et certifications. Pour vous aider à  faire le bon choix cet été, on vous propose un décryptage de la Communauté SEAQUAL ainsi que de ses actions, des labels ECONYL et OEKO-TEX  ainsi qu’une sélection de nos marques préférées de maillots de bain éco-responsables. 

Photos : Studio DSTN

Pour commencer, il faut savoir qu’il n’existe quasiment aucune matière biodégradable qui soit adaptée à la conception des maillots de bain. En effet, le confort du maillot de bain est lié à son imperméabilité et son élasticité. Or, les tissus synthétiques comme l’élasthane, le nylon ou le polyester, qui sont les fibres synthétiques les plus souvent utilisées dans l’industrie textile, sont très polluants à produire car ce sont des fibres chimiques dérivées du pétrole. Par ailleurs, ils sont difficiles et coûteux à recycler. Ce qu’on oublie souvent, c’est qu’ils sont dangereux pour l’environnement tout au long de leur cycle de vie. Ces tissus libèrent des micro-plastiques au contact de l’eau lorsque vous les lavez ou bien lorsque que vous vous baignez. Ces microparticules de plastique viennent ensuite contaminer les océans et sont ingérés par les mammifères marins et les poissons. 

La communauté Seaqual

L’initiative “seaqual” est née du rassemblement d’individus contre la pollution plastique dans les océans.  Son objectif  est de participer au nettoyage des océans par la récupération des déchets plastiques mais également de concevoir des produits éco-responsables à travers le recyclage de ces déchets en matières plus nobles. Pour le moment, l’intiative Seaqual est implantée en Europe, dans la Méditerranée et la côte Ouest Africaine. La communauté Seaqual est également composée d’experts scientifiques et de chercheurs qui étudient et optimisent le processus de transformation et de recyclage du plastique. 

Le Seaqual est donc plus concrètement du plastique recyclé produit à partir de déchets marins. Il s’agit aujourd’hui de la fibre textile eco-friendly la plus certifiée au monde. 

Comment le Seaqual est-il produit ?  

Dans un premier temps,  des récoltes de déchets sont initiées en mer et sur les plages par des pêcheurs, des organisations non gouvernementales ou encore des initiatives spontanées de nettoyage. Ensuite, ces déchets sont triés et sélectionnés afin de récupérer le plastique recyclable. Le plastique est lavé pour être débarrassé de ses contaminants comme l’huile, les poussière ou les résidus de matière organique. Enfin, il est broyé en paillettes. Ce sont ces paillettes qui seront fondues pour former un fil, fil qui sera tissé et qui permettra de confectionner des vêtements. 

C’est grâce à ce processus que pourra être créé le polyester recyclé, aussi appelé rPET. 

Le polyester recyclé , une alternative 100% éco-responsable? 

Le polyester recyclé est certes beaucoup plus éco-responsable que le polyester traditionnel. Effectivement, ce dernier correspond à 70% des fibres textiles synthétiques produites. On estime, par ailleurs, qu’il faut 1,5kg de pétrole pour obtenir 1kg de polyester. Chaque année, ce sont environ 42 millions de tonnes de fibres polyester qui sont produites. Il s’agit notamment du textile le plus utilisé dans les maillots de bain et les vêtements de sport, grâce à ses propriétés extensibles.

Même s’il est préférable de privilégier l’utilisation du polyester recyclé, cette nouvelle fibre éco-responsable présente toutefois des limites dans son processus de fabrication. En effet, le plastique recyclé ne présente pas les même caractéristiques que le plastique neuf. Par exemple, il n’est pas d’un blanc parfait, il se peut donc que le plastique recyclé soit blanchi à base de chlore avant d’être utilisé. Par ailleurs, il sera, la plupart du temps, mélangé à du plastique neuf. Ainsi, l’utilisation du plastique recyclé dans l’industrie textile est un premier pas vers un mode de production plus écologique. Néanmoins, il faut rester lucide quant au fait que le plastique n’est pas un matériau recyclable à l’infini (pour des raisons technologiques et sanitaires). 

Les marques qui ont adopté le SEAQUAL

Le SEAQUAL est aujourd’hui plus utilisé dans les modèles pour hommes que dans les maillots de bain éco-responsables féminin. Chez Hey Les Copines, nous avons eu un coup de coeur pour le modèle Torence de la collection Icône Lingerie. Cette marque de lingerie féminine française créée en 2017 souhaite mettre à l’honneur le savoir-faire français pour ses maillots rétro-modernes et se donne le pari de réaliser 100% de ses maillots de bain en fibres recyclées d’ici 2021. Rendez-vous sur leur journal pour en savoir plus. 

Retrouvez toutes les marques qui participent à l’initiative SEAQUAL

Maillot  Torence par Icone Lingerie – Photos : Icone Lingerie & @studiodstn

Econyl et le nylon régénéré 

Le nylon est utilisé dans l’industrie textile pour son élasticité et son imperméabilité. Vous observerez que vos collants, vos chaussettes, vos maillots de bain ou vos vêtements de sports en sont composés. 

Cette matière est très problématique d’un point de vue environnemental. Elle nécessite un processus de fabrication très polluant et elle est principalement utilisée pour des vêtements à courte durée de vie (un collant a une durée de vie comprise entre 3 et 5 jours). 

Comment le nylon régénéré est-il produit ? 

C’est l’entreprise italienne Aquafil, fabricant de polymères dont le nylon, qui a eu l’idée en 2011 de produire du nylon régénéré.  Le nylon régénéré peut être produit à base de déchets dits “post-consommation” comme les déchets plastiques ou les filets de pêches , mais aussi à base de déchets issus de processus de fabrication dits “pré-consommation” comme les chutes de tissu. 

Dans un premier temps, des déchets industriels, des produits en fin de vie à base de nylon (tapis, moquettes, filets de pêches, etc.) et des vêtements faits à base d’Econyl sont récoltés. Ces produits sont ensuite dépolymérisés (transformés en un produit de masse moléculaire plus faible) puis à nouveau polymérisés et le fil est ensuite produit.  Ainsi, l’impact environnemental du processus de fabrication du nylon est réduit de 80% puisqu’il n’y a pas eu d’extraction de pétrole ni de transformation du pétrole. Cliquez ici pour en savoir plus

Maillot de Bain deux pièces à partir de filets de pêches recyclés par Hopaal – Photos : Hopaal

Econyl, une avancée révolutionnaire pour nos maillots de bain éco-responsables ? 

Le nylon régénéré présente deux atouts majeurs. Dans un premier temps, contrairement au polyester recyclé, le nylon régénéré présente les mêmes caractéristiques que le nylon traditionnel. Il peut donc être utilisé sans être mélangé à du nylon non régénéré.  De plus, le nylon régénéré est recyclable à l’infini.  Il s’agirait donc d’une alternative viable à long terme. 

Les enjeux actuels pour Aquafil et la production du fil Econyl sont donc de créer un réseau de récupération des déchets plus important et complètement responsable. Aquafil est notamment partenaire de l’initiative Healthy Seas qui organise des opérations de récolte de déchets marins dans la mer du Nord, la mer Adriatique et la mer Méditerranée.  

Bien que le fil Econyl soit le nylon régénéré le plus connu, il existe d’autres nylons certifiés tels que le nylon Q-Nova (fibre recyclée à 50%) ou le nylon NILIT Ecocare (fibre recyclée à 80%). 

Les marques qui ont adopté le fil ECONYL pour des maillots de bain éco-responsables 

De nombreuses marques françaises utilisent aujourd’hui le fil ECONYL pour produire leurs maillots de bain éco-responsables, c’est le cas de la marque française de prêt-à-porter HOPAAL, qui s’engage dans divers projets pour l’environnement tels que le recyclage des filets de pêche, la fabrication de vêtements en lin ou en chanvre et bien d’autres encore. 

Chez Hey Les Copines, on a aussi eu coup de coeur pour la toute nouvelle marque Maline Bodywear née pendant le confinement et à l’ADN 100% français. Nous avons donc échangé avec les fondatrices pour tester les maillots de bain le temps de quelques jours sur la Costa Brava. 

Notre avis sur Maline Bodywear :
Nous avons beaucoup aimé le tissu des maillots qui est très agréable à porter. Gros crush sur la coupe du top qui met en avant toutes les poitrines. Quant au bas taille haute, on a apprécié le look et la silhouette de face, la culotte est très couvrante. On a aimé également l’effort de Maline pour respecter l’environnement jusque dans les étiquettes ! Elles se plantent… et vous obtiendrez une jolie plante aromatique !

Maillot Orakawa Bay  par Maline Bodywear – Photos : Hey Les Copines

Le label Oeko-Tex

Le label Oeko-Tex est né du rassemblement de 18 laboratoires indépendants de recherche et d’essais au Japon et en Europe. Ces instituts sont chargés de tester et de contrôler les étapes de transformation d’un tissu. 

Il existe 6 certifications différentes qui peuvent être délivrées par Oeko-Te. Si un produit est dit certifié par Oeko-Tex, il faut connaître le label exact qui lui a été attribué afin de comprendre ce que la certification signifie. 

Les différentes certifications  OEKO TEX

Par exemple, un tissu certifié OEKO TEX Standard 100 signifie que ce tissu ne contient pas de produits chimiques nocifs pour la santé ou pour l’environnement (contrôle des matières premières, des fils et des teintures). En revanche, la certification OEKO TEX ECO Passeport signifie que les colorants, les produits chimiques et les accessoires utilisés au sein de l’entreprise ne sont pas nocifs pour la santé ou pour l’environnement.  Cliquez ici pour retrouver l’intégralité des certifications OEKO TEX. 

La certification la plus “éco-responsable” que peut délivrer OEKO Tex est la certification MADE IN GREEN by OEKO TEX.  Ce label garantit que le produit certifié a suivi un processus de vérification à chaque étape de sa production, c’est à dire qu’il fait intervenir des processus durables pour l’environnement tout au long de sa production et qu’il a été réalisé dans des conditions de travail socialement responsables. Aussi, cela garantit que le produit ne contient aucune substance nocive pour l’environnement ou pour la santé. 

Grâce au numéro du label de votre produit, vous pouvez vérifier sa validité et obtenir plus d’informations sur sa production à partir de la base de recherche OEKO TEX

Les marques certifiées OEKO TEX pour leurs maillots de bain éco-responsables

Dès lors qu’une certification OEKO TEX est attribuée, elle est valable pour un an uniquement et des contrôles doivent être reconduits chaque année pour les marques qui souhaitent la conserver. Aujourd’hui, plus de 10 000 fabricants, détaillants et marques travaillent avec OEKO TEX. C’est le cas de Nénés Paris , la lingerie en fibres 100% recyclées. Chez Hey Les Copines, on a aussi aimé l’élégance des maillots de la marque  Posidonie certifiée  STANDARD 100 by OEKO TEX. 

Maillot 3.0 par Posidonie  – Photos : Hey Les Copines

Notre avis sur le maillot Posidonie :
Nous avons testé le top et le bas 3.0 en blanc. La qualité est au rendez-vous ! Ce sont des maillots résistants qu’on utiliserait pour des activés sportives sans hésiter. Si vous faites un plus grand bonnet, vous pouvez foncer : excellent maintien de la poitrine ! Le petit plus selon nous, c’est la possibilité d’attaches multiples dans le dos pour « changer » de look à volonté.

Le maillot de bain menstruel éco-responsable

Enfin, nous ne pouvions pas terminer cet article sans parler de la marque Fempo que nous avons découvert cet été. Répondant également à la certification OEKO-TEX STANDARD 100, leur maillot de bain est fabriqué au Portugal avec des tissus italiens certifiés Global Recycled Standard.

Nous étions particulièrement intéressées par les règles zéro déchet, surtout en période estivale. Et oui, combien d’entre nous ont déjà galéré à la plage ou à la piscine avec leurs règles ? C’est pendant son tour de Corse en tente que Julia a testé le maillot de bain menstruel Fempo : osé! Au moins elle allait au crash test direct!

Notre avis sur le maillot de bain de règles FEMPO:
“Complètement séduite par la coupe ! La culotte est large et échancrée à la fois et le top est parfait pour toutes les poitrines. C’était clairement un vrai plaisir de porter ce maillot et pas seulement pendant mes règles. Je l’ai porté en prévention de l’arrivée de mes règles : il faut avouer qu’on passe une meilleure journée ! Egalement pendant les jours les plus abondants, en complément d’une protection interne (cup ou tampon). J’ai trouvé l’entretien plutôt facile et sans odeur : il suffit de le rincer à l’eau claire.” Julia

Désormais, vous en savez peut-être plus quant aux différentes options de maillots de bain éco-responsables qui s’offrent à vous pour resplendir sur la plage cet été. Néanmoins, parce qu’il serait ridicule de vous débarrasser de vos anciens maillots de bain polluants, vous pouvez utiliser un sac de lavage GUPPYFRIEND qui permettra de capturer une grande partie des microparticules de plastique lors du passage en machine. 

Ça y est, vous avez fait votre choix ? Belle fin d’été! 

Retrouvez plus d’articles sur notre page COMMUNAUTÉ.