Vous avez toujours rêvé de partir à l’étranger, vivre ce rêve de l’inconnu , pour voyager ou pour travailler, mais vous ne savez pas trop par où commencer pour vraiment vous lancer ?  On vous explique toutes les démarches à suivre pour partir en PVT Argentine.Et nous remercions d’avance Pauline et Jennifer pour leurs témoignages. 

Partir seule, entre ami(e)s ou en couple? Le programme vacances travail (PVT), aussi appelé visa vacances travail (VVT),  est un visa de long séjour temporaire d’une durée maximale de 12 mois non renouvelable, destiné aux 18-30 ans (35 ans pour l’Argentine, le Canada et l’Australie). Ce programme permet à ceux qui en bénéficient de pouvoir voyager mais également de pouvoir travailler dans le pays partenaire.

Il est aujourd’hui possible de réaliser un PVT dans les 15 pays suivants : le Japon, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, le Canada,  la Corée du Sud, l’Argentine, Hong Kong, le Chili, la Colombie, Taïwan, l’Uruguay, le Mexique , le Brésil et le Pérou.

Envie de tenter l’expérience ?

Étape 1: Obtenir son PVT Argentine 

Quels sont les critères d’éligibilité pour partir en PVT en Argentine ?

Afin de prétendre à l’obtention de  votre visa vacances travail  pour partir en Argentine, vous devez répondre à une liste de critères.

Les critères requis pour l’Argentine sont les suivants :

  • Ne pas avoir déjà bénéficié d’un PVT Argentine.
  • Ne pas être accompagné d’enfants à charge.
  • Avoir entre 18 et 35 ans au moment du dépôt de votre demande de visa.
  • Disposer d’un passeport français en cours de validité.
  • Justifier de ressources financières suffisantes pour pouvoir subvenir à vos besoins au début de votre séjour. Le montant minimum requis pour l’Argentine est de 2 500€.
  • Disposer d’une assurance privée sur l’intégralité du séjour.
  • Avoir un casier judiciaire vierge.

Quelles sont les démarches à suivre pour obtenir le PVT Argentine?

Dans un premier temps, il vous faudra envoyer l’ensemble des documents suivant par e-mail  aux autorités argentines, dans l’ordre suivant :

  • Les pages d’identification de votre passeport scannées.  Votre passeport devra être valide jusqu’à la fin de votre PVT.
  • Une photo d’identité originale, au format passeport , prise sur fond clair.
  • Une copie de l’extrait de casier judiciaire français (bulletin n°3), datant de moins de 3 mois.
  • Un justificatif de ressources financières de 2 500 € minimum. Cela peut prendre la forme d’une attestation rédigée, tamponnée et signée par votre banquier ou être un relevé de comptes bancaire des 3 derniers mois.
  • Une lettre de motivation répondant aux objectifs du Programme Vacances Travail.  Cette lettre doit être écrite en français, indiquer la date souhaitée pour votre PVT ainsi que votre adresse, numéro de téléphone et adresse e-mail.
  • Une preuve d’achat ou de réservation d’un aller-retour pour l’argentine ou une preuve d’achat d’un billet aller et une attestation dans laquelle vous  déclarez avoir suffisamment de ressources pour acheter un vol retour.
  • Une copie de votre contrat d’assurance maladie.
  • Le formulaire de demande de visa.
  • Une déclaration sur l’honneur d’absence de casier judiciaire, disponible sur le site de l’Ambassade d’Argentine en France.
  • Un certificat médical de moins de 3 mois pour prouver que vous êtes en bonne santé.

Une fois cette opération réalisée,  vous recevrez une réponse des autorités argentines. Elles décideront d’organiser un rendez-vous à l’Ambassade à Paris pour vous remettre votre PVT ou bien d’organiser la procédure de délivrance du visa à distance.

Il est important de savoir que le PVT Argentine est gratuit. 1000 places  ont été ouvertes pour les PVTistes en Argentine en 2020.

Étape 2 : Préparer son arrivée en Argentine

Un PVT Argentine pour travailler ou plutôt pour voyager ?

Comme son nom l’indique, le PVT vous permet à la fois de voyager et de travailler. Or, dans les pays d’Amérique Latine, il peut être difficile en tant que français de trouver un emploi légalement déclaré, encore plus si vous ne parler pas bien l’espagnol.

@argentin_averde, qu’en penses-tu?

Mon objectif était de vivre 5 mois à Buenos Aires puis de partir faire le tour du pays.

J’ai trouvé une petite association avant de partir, je voulais donc trouver un petit boulot à côté. Avec le PVT, je voulais me garder la possibilité de travailler dans n’importe quel secteur et surtout de ne pas être limitée sur place pour des histoires de visa. En arrivant j’ai surtout cherché à travailler comme réceptionniste dans des hôtels car je parle 4 langues. Je n’ai pas trouvé donc j’ai posté par hasard une annonce pour donner des cours de français. Au début j’avais 2 élèves puis rapidement j’en ai eu une quinzaine. J’ai même été contactée par une petite école en ligne, ce qui m’a permis de continuer à donner des cours en voyageant. – Pauline, 2018

@monkeyinthesky, qu’en penses-tu?

J’ai eu la chance de trouver un travail 15 jours avant d’arriver en Argentine et surtout me permettant de ne pas rester sur Buenos Aires mais d’aller directement dans le Nord Ouest Argentin. Il faut savoir chercher et oser demander en fait – Jennifer, 2018

Il est obligatoire de s’assurer, mais quelle assurance choisir pour son PVT Argentine?

Souscrire à une assurance est indispensable afin d’être éligible au PVT Argentine. Cette assurance doit couvrir l’ensemble des risques liés à la maladie, l’hospitalisation, l’invalidité, la maternité et le rapatriement sur l’intégralité de la durée  du séjour. Or, la recherche de l’assurance idéale  peut s’avérer très complexe au vu du nombre d’offres.

@monkeyinthesky, qu’en penses-tu?

J’ai pris l’assurance recommandée pour les PVT , Globe Partner. Je ne l’ai pas utilisée. Le côté positif c’est qu’ils te remboursent les mois où tu es en France si tu reviens avant les 12 mois. Je trouve cela plutôt honnête. – Jennifer, 2017 

Chez Hey Les Copines, nous sommes parties avec Chapka Assurance et sommes devenues partenaires. Chapka Assurance propose notamment la “Cap Working Holiday”, une assurance PVT internationale.

Étape 3 : Vous hésitez encore à partir ?

Parce que vous ressentez ce désir intense de partir, mais il vous manque ce petit quelque chose avant de vous lancer dans les démarches pour partir en PVT Argentine, nous avons demandé à nos PVTistes leur retour sur expérience.

“Être capable de”

A la fin de l’année, j’avais fait le tour du pays, en ayant vécu dans des familles de différentes régions, en ayant pratiqué la permaculture et en ayant vu des lieux touristiques incroyables. – Jennifer , 2018

En terme de développement personnel, je dirais tout d’abord que je me suis prouvée à moi-même que “j’étais capable de”. Capable de partir seule un an sans rentrer, sur un autre continent à l’autre bout du monde, dans un pays où je ne maîtrise pas la langue (et où il n’est pas vraiment possible de communiquer en anglais ou en français). Être capable d’apprendre une langue toute seule. Capable de voyager et de me débrouiller seule et même d’aimer ça ! Je me suis imprégnée d’une culture pendant un an en dépassant mes images préconçues. – Pauline, 2017 

Ça y est ? Vous êtes prêtes à vous lancer ? Bon voyage !

Liens utiles pour préparer votre PVT Argentine