Nos copines entrepreneuses #9 : NAWERI

Tu as l’idée du siècle mais tu ne sais pas comment la mettre en oeuvre ? Tu hésites à quitter ton job pour te lancer mais tu te poses vingt mille questions ? On a toutes des rêves pleins la tête, on a toutes envie d’apprendre et on a aussi besoin d’inspiration. C’est pour cela que chaque mois nous tirons le portrait de nos copines entrepreneuses ! Aujourd’hui nous rencontrons Marie Georgy, fondatrice de NAWERI. Son concept ? Amener des sensations dans l’univers des sacs et accessoires avec des matières d’exception de l’Inde. Utiliser des tissus traditionnels et ethniques, des cuirs de qualité ou encore des tissus texturés.

Bienvenue dans les coulisses de NAWERI…

copines-entrepreneuses-naweri-logo

Hello copine ! Alors comme ça tu te lances dans la maroquinerie ethnique, quel challenge ! Peux-tu nous en dire plus sur NAWERI et sur comment l’idée t’es venue ?

NAWERI est une marque de sacs et pochettes aux inspirations bohèmes. Après mes études en école de commerce, inspirée par mes découvertes en Orient, j’étais en quête d’un nouveau défi personnel. J’avais le désir de créer à partir de rien. Un voyage en Inde au crépuscule de l’année 2015 m’a donné le déclic. Avec toute la richesse textile du pays, je me suis alors donnée pour mission d’imprimer la mémoire d’anciennes civilisations sur la mode contemporaine. J’ai commencé avec une petite collection “Handmade With Love” de pochettes confectionnées à la main à partir de tissus traditionnels antiques de la tribu ethnique des Rabari en Inde, qui s’est rapidement écoulée… Et le rêve NAWERI est né.

naweri-copines-entrepreneuses--jaipur

Du coup, tu as décidé d’entreprendre seule, est-ce un choix ?

Effectivement j’ai commencé l’aventure seule, mais je me suis rapidement entourée d’experts pour pouvoir aller plus loin. Confronter ses idées avec des professionnels et recueillir des avis autour de soi (et faire un tri bien sûr), c’est primordial pour avancer !

naweri-marie-georgy-lac

A quoi ressemble une journée avec toi en semaine ?

Chaque jour est différent, et je travaille souvent le week-end. Ma journée débute à 8h30 : je commence à traiter mes e-mails à mon domicile. Je fais un point sur les tâches de la journée (rétroplanning) et je profite de la matinée pour passer tous mes coups de fil notamment en Inde à cause du décalage horaire. Quand je ne me rends pas à un événement / une formation professionnelle ou à la salle de sport pour un break détox, je vais au bureau pour déjeuner avec mes collègues co-workers dans notre cantine solidaire. Ma journée de travail peut être éventuellement ponctuée de RDV (avec les équipes communication, prestataires, web développeur, shooting photo…). Au sein de l’espace de co-working, je retrouve la belle énergie de l’entrepreneuriat, où l’on se nourrit des idées de chacun avec des brainstorming improvisés. J’adore ça ! La fin de journée pour moi c’est vers 20h ou peut-être plus…

naweri-copines-entrepreneuses--jaipur-2

Peux- tu nous parler de ta nouvelle collection, aujourd’hui en pré-commande sur Ulule ?

Suite à la première collection de pochettes, j’ai eu le désir d’aller plus loin, de produire un travail de création et d’imaginer de nouvelles harmonies sur de nouveaux modèles. Après des semaines de recherche avec la designer Tess, le tout nouveau concept bi-matière est né, autour de la pièce emblématique du dressing d’une femme : le sac de ville. Une gamme complète de sacs, petits et grands, qui dévoile des combinaisons singulières de cuirs et étoffes.

Notre envie était d’amener des sensations dans la maroquinerie avec des jeux de textures et des matières de qualité. Nous avons mis un point d’honneur sur la sélection rigoureuse des cuirs, le travail des coupes, le mariage harmonieux des matières, et la précision des finitions. Tous nos modèles sont identifiables par le logo NAWERI marqué en or à chaud.

Notre objectif : atteindre 100 préventes en 40 jours ! La campagne prendra fin le 13 juillet à minuit. Aujourd’hui, en soutenant cette campagne, vous allez pouvoir choisir votre NAWERI préféré de la collection en avant-première, spécialement fabriqué pour vous.

naweri-copines-entrepreneuses--pochette

Quelle était ta plus grosse peur avant de te lancer ? Comment l’as tu surmontée ?

Le peur de l’inconnu, et c’est pour cela que l’on parle bien d’aventure entrepreneuriale. Quand on prend la décision d’investir son temps, son énergie et son argent dans ce type d’initiative, on sait que c’est un pari sur l’avenir et le futur devient assez improbable. Le rapport cause-conséquence perd de son sens, et le regard de l’entourage pèse rapidement. Il faut se former sur tout et rapidement ! De la création à la gestion d’une entreprise, en passant par la production, la logistique et la communication, tout cela à côté de ta vie personnelle, clairement il faut viser le poste le Wonder Woman !

C’est donc important d’avoir une vision sur l’avenir à 6 mois / 1 an / 3 ans / 5 ans pour tracer la voie que tu veux prendre, même si tu sais qu’il y aura des imprévus ou des opportunités qui te feront dévier. En fonction de ces objectifs, j’ai construit un rétroplanning avec des échéances, que je m’efforce de consulter fréquemment et de respecter au mieux. Le must est encore de s’entourer d’experts dans mon domaine, qui me conseillent ou me mettent en garde. Mais on ne peut pas tout savoir tout de suite, beaucoup de choses s’apprennent par l’expérience sur le chemin de l’entrepreneuriat, tu fais des erreurs, tu te relèves et tu rebondis.

Ce n’est pas un sprint mais une course de fond et il faut pouvoir s’y engager : c’est un réel travail à faire sur soi.

copines-entrepreneuses-naweri-artisan

Si tu pouvais changer / recommencer quelque chose, ça serait quoi ?

M’associer avec un profil créatif (styliste-designer) et/ou avec de l’expérience en développement commercial dans le secteur du retail. A bon entendeur…

Et sinon quand on est sa propre boss, est ce qu’on va à la salle de sport le matin et on déjeune avec les copines à midi ?

Pas tout à fait ! Au déjeuner, quand je ne vais pas à la salle de sport, je déjeune avec mes copains-copines co-workers. Mais il est certain qu’avoir une certaine liberté demande aussi de bien la cadrer, se lever tous les matins avec des objectifs pour la journée, s’imposer des horaires, définir un rétroplanning et respecter un agenda est important. En somme, il faut garder la tête sur les épaules. Au quotidien, il faut être son propre boss pour se challenger, sa propre coach pour avancer et sa meilleure amie pour prendre confiance dans la direction qu’on a choisie… Autant dire qu’il faut avoir un sacré trouble de la personnalité ! 😉

naweri-copines-entrepreneuses-pondichery

Quelle sont les copines entrepreneuses déjà interviewées qui t’inspirent ou dans lesquelles tu te reconnais le plus?

Carole et Chloé les créatrices de la marque Amahlé, la marque de bijoux Made in Africa ! Leur aventure a démarré avec la volonté de travailler de près avec des artisans. Elles valorisent un savoir-faire traditionnel ainsi qu’un héritage culturel avec une fabrication responsable. Aller au-delà des frontières pour préserver des savoir-faires ancestraux, en soutenant la population et les défis locaux, c’est tout ce que j’admire ! D’ailleurs, NAWERI a collaboré cette année avec la coopérative RUAAB SEWA en Inde, entièrement créée et gérée par des femmes de la banlieue est de New Delhi, spécialisées dans la broderie traditionnelle, pour garantir leur indépendance et la sécurité de l’emploi. A mon sens, entreprendre aujourd’hui c’est aussi vouloir impacter positivement le monde qui nous entoure, apporter sa pierre (petite ou grande) à une cause commune.

Ça serait quoi pour toi le rêve dans 5 ans ? Etre dans tous les magazines féminins comme le hit bag de l’été ? Vendre dans le monde entier ? Ouvrir ta propre boutique ?

D’ici 5 ans, le rêve serait d’avoir une petite équipe autour de moi (et de mon associé(e)). Installer l’entreprise dans le Sud, sous le chant des cigales ! J’ai toujours la volonté de garder ce projet à taille humaine, tout en gardant l’ADN de la marque. Franchir de nouvelles frontières, aller chercher la beauté et le savoir-faire qui se transmet de génération en génération, là où ils sont nés. Alors j’imagine que d’autres étapes sont à prévoir, comme l’Amérique du Sud ou l’Asie du Sud Est, avec leur incroyable richesse textile. Vendre à l’international et être représenté dans les plus belles boutiques sur tous les continents serait le rêve absolu…

Mais le rêve ne commencera que si la campagne de crowdfunding sur Ulule est réussie ! On a déjà parcouru le plus gros du chemin. Il reste pile poil une semaine pour nous soutenir dans cette aventure et devenir nos premières ambassadrices ! Fin le 13 juillet à minuit. Alors vous venez ? 🙂

copines-entrepreneuses-naweri-instagram

Enfin, pour conclure, si on devait retenir une chose sur NAWERI…?

« Pour avoir la vie que tu n’as jamais eu, tu vas devoir faire des choses que tu n’as jamais fait, et devenir une meilleure version de toi-même. »

Merci à Marie-Georgy pour son témoignage !

Vous pouvez découvrir et vous procurer les créations NAWERI à tarifs préférentiels sur Ulule.
Instagram : https://www.instagram.com/naweriofficiel/
Facebook pour suivre les actualités de NAWERI : https://www.facebook.com/naweriofficiel

Et vous les filles, quel est votre modèle préféré ?

On vous attend nombreuses pour encourager Marie Georgy dans son aventure entrepreneuriale ! Faites plaisir à vos mamans, copines, soeurs ou à vous même en vous offrant un joli sac NAWERI !

 

Commentaire
  • Juliette
    Répondre

    Bravo pour ce joli projet. Je reviens toujours sur votre blog pour découvrir les portraits des « copines entrepreneuses » ça m’inspire et je me dis toujours « pourquoi pas moi un jour »… Merci les copines ! Continuez ce que vous faites pleaseeee 🙂

Vous avez aimer notre article ? Vous souhaitez réagir ? Laisser nous vous aussi un petit mot

0

A la recherche de la perle rare ? Entrer votre rechercher et laissez faire la magie

Amahlé bijouxentrepreneuse copine healanah